Une histoire italienne (2019)

Ulonati Laura

De sa jeunesse vouée au culte de Mussolini, en passant par la seconde guerre d’Abyssinie, jusqu’à son retour en Italie et au désenchantement, le parcours d’Attalo Mancuso dresse un portrait exemplaire d’une époque. Presque un devoir de mémoire, contre l’insouciance des gens comme il faut pour qui tout cela était normal.

  • - Année de publication : 2019
  • - Pages : 136
  • - Éditeur : Gallimard
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Ulonati Laura :

Laura Ulonati est née en 1982 en Italie. Elle a grandi et fait ses études en France. Une histoire italienne est son premier roman.

Crédit photo : Francesca Mantovani

La maison d'édition :

Gallimard :

Les Éditions Gallimard ont été créées en 1911 par Gaston Gallimard, André Gide et Jean Schlumberger. Aujourd'hui, leur catalogue d'environ 30 000 titres, 9000 auteurs et 240 collections, fait de cette maison l'un des leaders de l'édition française.

4|5
1 avis
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    24 octobre 2019

    Un petit roman dans la grande histoire italienne. Il est petit par son volume mais grand et important pour la vérité qu’il porte. L'écriture est agréable ,simple et fluide . L’histoire de Fatima petite fille de 12 ans mariée ... vous habitera longtemps longtemps.

  • Fabrizio Di Majo Groupe Esprit livre - Torino
    14 décembre 2019

    Ce roman bref développe deux thèmes principaux: 1° comment un totalitarisme – dans ce cas le fascisme - mais ça pourrait être aussi le communisme, ou la réligion – arrive à conquérir les esprits; 2° comment la conviction d’appartenir à une race superieure – et donc admettre l’existence de races inférieures – justifie les crimes les plus épouvantables. L’Italie aussi a ses blessures, souvent non reconnues, et ce beau livre le rappelle aussi à l’italien que je suis. Le personnage de Attalo n’est pas décrit d’une façon très cohérente mais, peut-être, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte est la description d’une ambiance, d’une période historique; et ça, l’auteure le fait d’une façon absolument convaincante.