Sa préférée (2022 )

JOLLIEN-FARDEL Sarah

Dans ce village haut perché des montagnes valaisannes, tout se sait, et personne ne dit rien. Jeanne, la narratrice, y grandit en apprenant à éviter les accès de violence de son père, à les anticiper. Si sa mère et sa sœur se résignent à la déferlante des mots orduriers, aux coups, aux retours avinés, préludes à de nouvelles scènes, Jeanne, malgré la peur permanente, lui tient tête. Jusqu’au jour où, pour une réponse péremptoire prononcée avec toute l’assurance de ses huit ans, il la roue de coups. Quand arrive le médecin du village, appelé à son chevet, elle est convaincue que cet homme éduqué et bienveillant va mettre fin au cauchemar : mais, à l’instar des proches et des voisins rustauds, il fait comme si de rien n’était, comme si elle avait été victime d’une simple chute. 

Dès lors, son dégoût face à tant de lâcheté, et aussi son désir d’échapper à la terreur quotidienne vont servir de viatique à Jeanne. Grâce à la complicité d’une professeure, elle parviendra à s’inscrire à l’École normale d’instituteurs sans l’autorisation de son père. Cinq années de répit, dans la ville de Sion, loin du foyer familial. Mais le suicide de sa sœur agit comme une énième réplique de la violence fondatrice. 

Réfugiée à Lausanne, inadaptée sociale, la jeune femme, que le moindre bruit fait encore sursauter, trouve une forme d’apaisement dans ce nouvel exil volontaire, et dans de longues séances de natation dans le lac Léman. Le plaisir de nager, découvert loin de son père, est le seul qu’elle parvienne à s’accorder. Habitée par sa rage d’oublier et de vivre, elle se construit une existence, s’ouvre aux autres, et s’autorise peu à peu une vie amoureuse. 

Dans une langue âpre, syncopée, Sarah Jollien-Fardel dit avec force le prix à payer pour cette émancipation à marche forcée. Car le passé inlassablement s’invite, dans une attitude, un geste, un souvenir. Sa préférée est un roman puissant sur l’appartenance à une terre natale, où Jeanne n’aura de cesse de revenir, malgré son enfance gâchée, malgré sa colère, aimantée par son amour pour sa mère et la culpabilité de n’avoir su la protéger de son destin.

  • - Année de publication : 2022
  • - Pages : 208
  • - Éditeur : Sabine Wespieser
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

JOLLIEN-FARDEL Sarah :

Née en 1971, Sarah Jollien-Fardel a grandi dans un village du district d’Hérens, en Valais. Elle a vécu plusieurs années à Lausanne, avant de se réinstaller dans son canton d’origine avec son mari et ses deux fils. Devenue journaliste à plus de trente ans, elle a écrit pour bon nombre de titres. Elle est aujourd’hui rédactrice en chef du magazine de libraires Aimer lire. Les lieux qu’elle connaît et chérit sont les points cardinaux de son premier roman.

©MariePierreCravedi

La maison d'édition :

Sabine Wespieser :

Sabine Wespieser a une formation en lettres classiques. Elle a travaillé 13 ans chez Actes Sud, avant de fonder sa propre maison d’édition en 2001 avec son mari, Jacques Leenhardt. La maison publie son premier livre en 2002.  

5|5
15 avis
20 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Véronique
    27 septembre 2022

    Une thématique difficile abordée sans détours. L'écriture est incisive, tendue, percutante. Un récit bouleversant, de ceux qu'on oublie pas.

  • nadine
    6 octobre 2022

    Avec une acuité remarquable, servi par une écriture magnifique et un solide sens de la relance, un 1er roman âpre et douloureux qui emporte jusqu’au bout le lecteur. Le livre est construit autour du personnage de Jeanne qui ne cesse jamais d’être habitée par son enfance meurtrie, détruite par la violence du père et ses ravages sur les 3 femmes de la famille. Un livre poignant qui montre avec une grande finesse qu’on ne peut échapper à l’enfance.

  • Christian L
    24 octobre 2022

    En Suisse, dans le Valais, la narratrice décrit le quotidien de sa famille et la peur permanente face à la violence du père. En chapitres courts, la narratrice dévoile les moments importants de sa vie. Le style est incisif et rythmé, le vocabulaire précis et choisi, les émotions maîtrisées, les scènes décrites avec recul et humour. Je suis rentré dans le roman dès la première phrase...et suis resté captivé!

  • Myriam Wuyam
    25 octobre 2022

    Beaucoup aimé.

  • justine.barnoin
    10 novembre 2022

    Ce livre est touchant par la violence des sujets abordés, les thématiques difficiles traitées dans ce roman tels que la violence, les viols, la mort, le suicide et la tromperie sont traitées sans gène et sans restrictions. On peut voir que les traumatismes du à l'enfance de Jeanne laissent des séquelles dans sa vie d'adulte et resteront pour toujours. Les souffrances psychologiques décrites très précisément permettent une immersion totale dans la tête de Jeanne. Ce roman est écrit de façon variée ce qui facilite la lecture, et ne rend pas le roman monotone. J'ai apprécié ce roman et je le conseille vivement.

  • Dima
    12 novembre 2022

    Une très belle écriture sur l’enfance qui ne lâche jamais ! A lire absolument.

  • inesvlt_
    14 novembre 2022

    L'autrice utilise un vocabulaire simple, un langage familier. Ce roman évoque des sujets importants et forts., comme l'homosexualité, l'inceste et les violences familiales. Il y a de l'intrigue, on veut savoir comment le personnage principal va réussir à sortir de l'emprise de son père. Ce roman est écrit à la 1ere personne, ce qui nous fait sentir plus proches du personnage. C'est un roman puissant sur l'emprise qu'un parent peut avoir sur son enfant. Il exprime 2 thèmes opposés. C'est un roman intriguant et passionnant qui nous donne envie de lire. Maud,Inès,Mahé,Lucie 206

  • CDI-Louis Armand
    5 décembre 2022

    C'est un roman passionnant, facile à lire et également immersif. Malgré que ça soit un roman fictif, ce sont des faits réels et énormément de personnes ayant eu des traumatismes peuvent se reconnaître à travers ce roman. Ils peuvent se sentir moins seuls, rassurés en lisant ce roman. Dilniya DOGAN 206

  • Juliette.freton
    5 décembre 2022

    Sa préférée, écrit par Sarah Jollien-fardel, de nous jours, est un roman immersif sur les thèmes actuels, c’est à dire violence familiale, suicide, inceste et orientation sexuelle. Ce roman est émouvant car cela parle de thèmes effroyables et touchants. Ce roman utilise du vocabulaire familier et réaliste. Juliette FRETON 206

  • clement.rosay
    5 décembre 2022

    Dans le roman « Sa préférée », l’auteure Sarah Jollien-Fardel, raconte une histoire effroyable d’une jeune fille battue qui essaye de se battre avec force. Ce roman est immersif. De chapitre en chapitre, l’auteure nous dévoile la vie remarquable de Jeanne. L’auteure nous inflige un sentiment de révolte dû à ses coups et blessures causés par son père. D’une écriture très contemporaine et percutante, le roman

  • Eline
    5 décembre 2022

    Ce roman évoque les thèmes de violence familial, de suicide engendrés par cette violence, de remises en questions sur son orientation sexuelle Ce roman évoque le cadre de spatio-temporelle de nos jours. C'est l'histoire effroyable d'une fille violentée par son père. De chapitre en chapitre nous en apprenons plus sur cette fille, sa vie est remarquable par sa force mentale. Ce roman est tragique , immersif et émouvant car les faits produits dans ce roman sont réels dans certaines famille. Jusqu'au point final nous avons espoir qu elle s en sorte, qu elle arrive à effacer sa haine, sa colère

  • clement.rosay
    7 décembre 2022

    Dans le roman " Sa préférée ", l'auteure Sarah Jollien-Fardel, raconte l'histoire effroyable d'une jeune fille b

  • clement.rosay
    8 décembre 2022

    Dans le roman " Sa préférée ", l'auteur Sarah Jollien-Fardel raconte l'histoire effroyable d'une jeune fille battue qui essaye de se relancer avec force. Ce roman est immersif. De chapitre en chapitre, l'auteure nous inflige un sentiment de révolte dû à ses coups et blessures causés a par son père. D'une écriture très contemporaine et percutante, le roman évoque ici des thématiques très actuelles. Elle sait explorer finement les traumatismes et agressions subies dans l'enfance de Jeanne. La jeune fille raconte sa biographie au présent. Clément 2nd 6

  • c.piedallu
    11 décembre 2022

    Sa préférée est un livre de Sarah Jollien Fardel,c’est un livre qui évoque plusieurs thèmes assez percutants comme: la violence, le viole, la mort ou encore le sucide. Dans ce livre nous allons suivre l’histoire de Jeanne et de sa famille. Depuis petite sa mère, sa sœur et elle se font frapper par leur père mais ce n’est pas tout, tout au long du livre nous allons découvrir les horreurs que ce dernier fait subir à sa famille. C’est un roman très original et qui rentre dans des sujets d’actualité ce qui lui donne un côté très émouvant. Chloé 206

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    2 janvier 2023

    Jeanne a été marquée au fer rouge à jamais par son enfance malheureuse, toute empreinte de la violence de son père. Ce père qui se déchaînait pour un rien et à qui nul pouvait se soustraire. Ella n’a eu de cesse de s’éloigner de cette ambiance perverse, sauf reconnaître qu’elle-même – adulte - reproduisait envers ses proches les mêmes comportement hideux. Elle se reconnaît fille de son père. Elle a choisi l’amour lesbien pour ne pas avoir affaire aux hommes, mais un homme aimant bouleversera son âme. La violence la poursuivra toute sa vie l’empêchant de s’épanouir, de pardonner, de se pardonner, de vivre, finalement. Un roman intense, qu’on lit le cœur serré, en espérant à chaque page que Jeanne retrouve un peu de sérénité en soi-même, pour pouvoir aller de l’avant. Mais non. À lire absolument.

  • Philippe
    2 janvier 2023

    Dans un village du Valais, un père, ogre violent et malfaisant tyrannise sa femme et ses deux filles : Emma et Jeanne. Cette violence sans échappatoire va empêcher les deux sœurs de se construire et de s’épanouir. Emma, violée par son père, finira par se suicider. Jeanne va tenter de survivre en s’échappant de sa famille, et le sort va lui faire rencontrer de bonnes personnes, mais les dégâts sont trop profonds et il n’y a aucune résilience possible. Dans ce roman très (trop ?) sombre ce ne sont pas les scènes de violence du père qui m’ont le plus marqué, mais la description des dégâts irréversibles causés sur ses deux filles. La souffrance est là, et aucun amour, aucune tendresse ne pourra les sauver Écriture sobre, qui prend aux tripes ; la construction du roman est efficace : l’autrice a su rester concentrée sur son récit sans aucune digression – Voilà un roman fort qui devrait marquer cette année de lecture !

  • luna.huotputti
    17 janvier 2023

    Roman compliqué au niveau psychologique, mais très touchant et passionnant. J'ai beaucoup aimé lire "Sa préférée".

  • romane.tornicelli
    24 janvier 2023

    Livre que j'ai beaucoup apprécié, très accrochant, les mots sont brutaux et lecture facile. Je le recommande fortement, il est t'es touchant mais très réel. J'ai adoré ce livre

  • m.margarito
    26 janvier 2023

    C’est un roman très cru, il nous montre la réalité de la maltraitance au sein de la famille tout en exposant les conséquences de grandir dans ce milieu. Les thématiques sont le questionnement de soi, la difficulté à avoir confiance en soi et dans les autres. Des événements dramatiques vécus par la famille viennent bousculer l’intimité de Jeanne. Elle fuit et renie la réalité et ses origines. C’est un roman rempli de rebondissements avec une fin surprenante. Manon Margarito 201

  • aOswald
    26 janvier 2023

    Sa préférée Inceste, maltraitance, enfance difficile, père violent, homosexualité, suicide, violence (psycho, phy) vie compliquer C'est l'histoire d'une petite famille de quatre personnes qui vit dans les Alpes Suisse. Le père violente ses deux filles et son épouse, ce qui va détruire la vie de la plus grande. La suite-ce roman va nous montrer ses répercussions dans la continuité de leur vie et se qui va en résulter ne sera pas des moindres.