Protocole gouvernante (2019)

Lavenant Guillaume

Une jeune femme sonne à la porte d’une maison dans une banlieue pavillonnaire coquette et tranquille. Le couple aisé qui l’accueille lui donne quelques recommandations concernant leur fille Elena, dont elle aura la charge. La gouvernante sourit, pose les mains bien à plat sur ses genoux, module sa voix, les met à l’aise… En suivant à la lettre le protocole imaginé par l’étrange Lewis, elle saura se rendre indispensable. Elle deviendra la confidente et l’objet de tous les désirs enfouis par cette famille en apparence idéale.
Mais cette gouvernante n’est pas seule. Ils sont nombreux comme elle à s’être infiltrés à divers endroits de la société. Les motos vont rugir. Une action d’envergure se prépare et, dans l’ombre, tous y concourent.
Alors que le vernis craque et que l’emprise de la jeune femme grandit, la tension se fait de plus en plus palpable. Jusqu’au grand jour.

  • - Année de publication : 2019
  • - Éditeur : Rivage
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Lavenant Guillaume :

Guillaume Lavenant est auteur et metteur en scène. Originaire de Saint-Brieuc, il vit à Nantes et mène son travail de création littéraire dans les champs du théâtre, de la performance et de l’écriture narra­tive. Protocole gouvernante est son premier roman.

Crédit photo : Lucile Boiron

La maison d'édition :

Rivage :

C'est une maison d'édition française généraliste dont le siège se trouve à Paris. Elle publie notamment de la littérature étrangère, des romans policiers, de la philosophie, des sciences humaines, des documents, de l'histoire et du développement personnel.

5|5
2 avis
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    16 octobre 2019

    Voilà un roman tout à fait curieux, composé dans une écriture originale, au service d’une histoire fantasque. L’auteur est un metteur en scène et cela se sent : tout le récit est monté comme une séance sur un plateau de tournage. J’ai beaucoup aimé ce roman très particulier, indéfinissable, qui m’a saisie dès le premier mot et m’a tenue en haleine jusqu’au dernier, la fin intervenant comme une délivrance. Bravo !

  • Didier Villette
    15 novembre 2019

    Un texte énigmatique, écrit au futur, comme une succession d’instructions machiavéliques. C’est kafkaïen, envoutant. Qui sont tous ces personnages? Sommes nous dans un rêve, un délire paranoïaque? Vraiment un premier roman original.