Ô Pulchérie ! (2018)

SAUVAGNAC Nathalie

Déserté peu à peu par ses habitants, le village de Saint-Éloi dépérit. Un beau jour arrivent Sylviane et Norbert, les amoureux marginaux, qui prennent possession de la maison de la Morte. Leur arrivée va réveiller la petite communauté vieillissante. Norbert fait une cuisine divine et Sylviane fait des enfants. Pour qu’ils ne s’enfuient pas, le village tout entier prend en charge la famille, la protège du monde extérieur. Pulchérie rebelle et sensuelle, Martian malade des autres, Nicomède indomptable et fragile, Albiane éternelle enfant qui parle avec les morts, sont les enfants sauvages et asociaux de la famille Lecœur. La vie s’écoule, protégée par la maison. Jusqu’au jour où Pulchérie se met en tête de gagner le concours de majorettes local. Tout Saint-Éloi se mobilise pour que la jeune fille réalise son rêve. Et c’est alors que les murs de la maison commencent à s’effriter…

Dans un univers proche du célèbre Chocolat de Joan Harris, Ô Pulchérie ! est une véritable déclaration d’amour aux sens.

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 160
  • - Éditeur : Denoël
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

SAUVAGNAC Nathalie :

Nathalie Sauvagnac écrit depuis… depuis qu’elle sait écrire, ses pièces de théâtre ont été jouées de nombreuses fois. Elle écrit également des romans et des nouvelles. Nathalie est professeur de théâtre, blogueuse, metteur en scène, comédienne, auteure, directrice d’une compagnie.

crédit photo : Lou Mangin

La maison d'édition :

Denoël :

Depuis 1930 Denoël, maison d'édition au passé prestigieux, s'est ouvert à de nombreux domaines littéraires et à des auteurs du monde entier. À travers ses différentes collections, la maison publie une soixantaine de titres par an. En fiction française, Denoël joue depuis toujours un rôle de découvreur, aussi bien dans…

5|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Ethan
    15 février 2019

    Un conte moderne, cruel et sensuel. Beaucoup de drôlerie et de poésie. Une écriture affutée. Un régal