Les Habitués du Temps suspendu (2022)

BENHAMOU Rebecca

Un matin de décembre, Lila, une jeune violoncelliste, joue un air de Bach pour les habitués du Temps suspendu, un café de la rive gauche, à Paris. Parmi eux, il y a le vieux Salomon, un horloger à la retraite qui, grâce à cette
musique, voyage vers un ailleurs qu’il croyait oublié. Vers une contrée située de l’autre côté de la Méditerranée, qu’il a fuie cinquante ans auparavant – un lieu dont était aussi originaire le père de Lila.
Commence alors un échange entre deux déracinés, qui se croisent depuis des années, sans vraiment se connaître. Ils se racontent l’exil, la guerre, le temps qui passe, l’amour. Ils partagent cette terre idéalisée qui a vu naître l’un, mais pas l’autre, et qui pourtant prend toute la place. De souvenirs en confessions, c’est toute une existence, tout un pays, qui revient à la vie… Pourtant, quand se pose la question d’y retourner, le vieux Salomon hésite. À son âge, à quoi bon abîmer ses souvenirs en les confrontant à la réalité ? Inspiré de la vie du grand-père de l’auteure, qui a un jour quitté l’Algérie pour ne plus jamais y retourner, ce premier roman oscille entre le fantasme du pays que l’on perd et celui que l’on reçoit en héritage.

  • - Année de publication : 2022
  • - Pages : 360
  • - Éditeur : Fayard
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

BENHAMOU Rebecca :

Née en 1986, Rebecca Benhamou est journaliste et écrivaine. Elle a collaboré à L’Express, L’Obs, Livres Hebdo, Arte et Newsweek. Classée parmi les « cinq jeunes écrivains à suivre » selon le magazine Vogue en 2019, elle a publié L’horizon a pour elle dénoué sa ceinture (Fayard, 2019) et Sur la bouche. Une histoire insolente du rouge à lèvres (Premier Parallèle, 2021)

Photo (c) Charlotte-Jolly-de-Rosnay

La maison d'édition :

Fayard :

Arthème Fayard débute son activité d'éditeur en 1857 lorsque, cherchant dans tout Paris des œuvres de Béranger, il n'en trouve qu'un exemplaire à un prix exorbitant pour les hommes du commun. Sa première brochure éditée, intitulée Chanson de Béranger ne coûte que 5 centimes et se vend bien. Le jeune…

-|5
0 avis
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*