Le Nain de Whitechapel (2024)

ANTON Cyril

Londres, fin du XIXe siècle. La révolution industrielle déverse sa violence et la misère rôde. Jack l’Éventreur et Elephant Man ne sont pas seuls à arpenter les rues : un gang appelé Tabula Rasa s’en prend avec brutalité à ceux qu’il regarde comme des rebuts – handicapés, immigrés, homosexuels… Mais un nain, Octave Dièse, va trouver la parade : protéger le quartier sous une immense boule à neige.
Dans un univers proche de celui des films de Tim Burton, Le Nain de Whitechapel est un formidable roman sur la marginalité. Au temps des prémices du jazz, ce récit halluciné offre une réflexion singulière sur la capacité de résistance des hommes, leur cruauté – mais aussi leurs rêves.

  • - Année de publication : 2024
  • - Pages : 194
  • - Éditeur : Editions du Sonneur
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Cyril Anton ANTON Cyril :

Né à Fontainebleau en 1972, diplômé en lettres modernes et en histoire contemporaine, Cyril Anton est critique littéraire et critique d’art pour plusieurs revues, ainsi que pour les Rencontres de la photographie d’Arles. Il est par ailleurs parolier pour divers chanteurs et groupes.

La maison d'édition :

Logo éditions du Sonneur Editions du Sonneur :

Fondées en 2005, les Éditions du Sonneur sont nées de l'envie de partager leur goût du livre et de la littérature, avec trois objectifs : publier des textes inédits, accompagner les titres pour qu'ils trouvent leurs lecteurs, découvrir des textes fabriqués avec soin.

5|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Isalit
    7 juillet 2024

    C’est un vrai bon roman comme je les aime ! C’est un roman de genre qui mêle science-fiction, fantastique, gothique, horreur, burlesque et policier. C’est un roman que ne pourraient renier Dickens, Conan Doyle, Edgar Poe ou Mary Shelley… C’est un roman dont l’adaptation pourrait être confiée à un quatuor composé de Tarantino, Tim Burton et les frères Coen… Nous sommes à Londres à la fin du XIXème. Un gang d’une extrême violence décide d’éradiquer toute la population « déviante » du quartier de Whitechapel. Un nain entreprend de s’y opposer en protégeant ces marginaux du mieux qu’il peut et surtout n’a de cesse d’éliminer ceux qui sont à l’origine de ces assassinats. Certes, ce texte est glaçant et fascinant. Mais il est aussi pétri d’un amour extraordinaire pour la musique et d’une tendresse à fleur de pages pour tous les oubliés du système.