Le Lièvre d’Amérique (2021 )

GAGNE Mireille

L’organisme de Diane tente de s’adapter doucement. Elle dort moins, devient plus forte et développe une endurance impressionnante. L’employée modèle qu’elle était peut encore plus se surpasser au travail. Or des effets insoupçonnés de l’intervention qu’elle vient de subir l’affolent. L’espace dans sa tête se resserre, elle sent du métal à la place de ses os. Tout est plus vif – sa vision, son odorat, sa respiration. Comble de la panique, ses cheveux
et ses poils deviennent complètement roux en l’espace d’une nuit. Et puis les mâles commencent à la suivre. Quinze ans plus tôt, Diane connaît un été marquant de son adolescence à l’Isle-aux-Grues, ces jours de grosse mer où Eugène bravait les dangers, la fascination de son ami pour les espèces en voie d’extinction et – comment s’en remettre – le soir de l’incendie. Ce roman, une fable animalière néolibérale, s’adresse à celles et ceux qui se sont égarés.

Pour vous procurer le livre au Québec : Les libraires
Pour vous le procurer en France : La librairie du Québec

 

 

  • - Année de publication : 2021
  • - Pages : 160
  • - Éditeur : La Peuplade
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

GAGNE Mireille :

Mireille Gagné est née à l’Isle-aux-Grues et vit à Québec. Depuis 2010, elle a publié des livres de poésie et de nouvelles. Le lièvre d’Amérique est son premier roman.

La maison d'édition :

La Peuplade :

La Peuplade publie depuis 2006 des livres de fiction, des récits, de la poésie et des traductions de romans inspirants d’où qu’ils proviennent. De son phare, La Peuplade tient le cap sur une littérature actuelle convaincue, signée, nécessaire. Bouger, agir, évoluer, prendre part au dialogue, construire une époque, formuler des…

3|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à Martine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Martine
    5 octobre 2021

    Diane souffre d’un complexe d’infériorité vis-à-vis d’une collègue de travail. Elle veut devenir aussi performante qu’elle. Elle décide de subir une opération censée lui apporter concentration, énergie, productivité. Elle ne respecte pas les consignes post opératoires et les effets vont être décuplés au point de voir son apparence physique se transformer … avec quelques caractéristiques se rapprochant du lièvre. Son équilibre mental est totalement bouleversé pour finir par un burn out terrible. Diane ne trouvera son salut que par un retour au plus près de la nature, sur l’île où elle a vécu enfant. Le roman est construit autour de 3 périodes clés de sa vie et qui alternent au fil des pages : l’enfance avec un traumatisme, la situation professionnelle avant l’opération (phrases sans ponctuation qui montrent son état d’esprit) la situation post opératoire. Tout cela est émaillé de courts chapitres zoologiques, éthologiques sur le lièvre d’Amérique, ce qui apporte du rythme au roman qui se lit facilement. Basé sur des légendes du peuple algonquin, le récit onirique fait la part belle à la vie au plus près de la nature comme réponse au stress de la vie moderne urbaine où la performance est omniprésente. Original et très agréable à lire.