La Mort de Roi (2019)

Collard Gabrielle Lisa

Max sait que quelque chose cloche chez elle. Petite, elle errait dans les rues de son quartier, à la tombée du jour, épiant par les fenêtres la vie secrète de ceux qu’elle rêvait de connaître. Et d’ouvrir. Juste pour regarder dedans. Puis Max a appris à cacher sa colère. Un mardi de septembre, tout bascule. Le Roi des chiens, son grand berger allemand au pelage de feu, s’éteint, emportant avec lui la paix du monde. Dans sa jeep, entre les montagnes de l’Estrie et les interminables bouchons de l’autoroute Décarie, Max tente de contrôler le monstre que la fin de Roi a déchaîné. Alors que les restes de sa première victime nourrissent les animaux de la forêt en hiver, elle traîne ses mensonges à travers la ville, traçant de la pointe du couteau la frontière invisible entre la vie et la mort.

Pour vous procurer le livre au Québec : Les libraires

Pour vous le procurer en France : La librairie du Québec à Paris

  • - Année de publication : 2019
  • - Pages : 132
  • - Éditeur : Le Cheval d'août
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Collard Gabrielle Lisa :

Originaire de Sherbrooke, Gabrielle Lisa Collard est rédactrice et traductrice. On a pu la lire dans Clin d’œil, Elle Québec, Châtelaine et Urbania. Figure de proue du mouvement « body positive » québécois, elle a créé le blogue Dix octobre pour lutter contre la discrimination faite aux personnes grosses. Gabrielle vit à Notre- Dame-de-Grâce avec son amoureux et sa chienne blonde. La mort de Roi est son premier roman.

La maison d'édition :

Le Cheval d'août :

Le Cheval d’août éditeur est dirigé par Geneviève Thibault, fondatrice et ex-éditrice de La Mèche. En 2014, elle crée sa propre structure et s’entoure d’une équipe de grande allure, avec Daniel Canty à la direction artistique, Xavier Coulombe-Murray au design, et Maxime Raymond Bock à la révision.

4|5
3 avis
3 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Lilibook
    14 décembre 2020

    Un livre hypnotique. On est bousculé et brassé à sa lecture, et pourtant on a envie d'y retourner. Comment ne pas avoir de sentiments contradictoires pour une narratrice qui tout en dépeçant sa dernière victime prend garde de ne pas piétiner les petites jeunes feuilles des fougères? Mais l'aspect "gore" de l'histoire passe finalement en deuxième plan, on l’oublie presque, tant la réflexion sur la propre existence du personnage principal est prenant. "Je croyais savoir ce que ça signifiait d'être dépassée par la beauté des choses, quand j'étais plus jeune, de m'étouffer sur elle comme on mange une vague en pleine face, mais j'avais appris que, derrière le chaos, il y avait l'harmonie. Que même si j'arrivais pas encore à la trouver, j'avais forcément une place, juste à moi, dans la chorégraphie incompréhensible de l'univers".

  • cecilia.gb_
    11 janvier 2021

    Une narratrice aussi cruelle et vive avec de l’humour en ajoutant à ses meurtres une touche d’humour et de réflexion qui ne peut que nous fasciner, un personnage féminin épatant qui nous fait même douter que ses actes sont des crimes, jamais je n’avais lu une histoire détournant une tueuse en série en une femme incomprise drôle tout à fait banal. La fin nous laisse sans voix en regrettant même qu’il n’y ai pas des pages en plus. Une histoire aussi addictive que troublante

  • cchristine
    21 janvier 2021

    Roman social d'un humour noir extrêmement jouissif. On adhère parfaitement au délire quasi biblique de cette femme qui en libérant le monstre en elle se met à tuer méthodiquement. L"auteure arrive parfaitement à nous faire vivre le monde intérieur de Max qui ne sait pas si elle est normale parce que "c'est difficile à googler"