Gueules d’ombre (2022)

DESTREMAU Lionel

À Caréna, l’enquêteur Siriem Plant est chargé par le Ministère des Anciens combattants de découvrir l’identité d’un mystérieux soldat plongé dans le coma. On ne sait d’où vient cet homme, quelle fut son histoire, ni même si le nom qu’il utilise, Carlus Turnay, est bien le sien. Et pourtant, des familles se bousculent pour reconnaître en lui un proche disparu. Plant n’a d’autre choix que de chercher des témoins parmi les anciens frères d’armes de l’inconnu. Mais les survivants ne sont pas légion et il devra arpenter les routes pour rencontrer celles qui attendaient le retour de ces gueules d’ombre aujourd’hui disparues – épouses, amantes, mères, sœurs… De femme en femme, il lui faudra reconstituer le puzzle de l’énigmatique Carlus Turnay. Au fil de cette enquête insolite menée dans les décombres d’un pays fictif, Lionel Destremau impose, dès ce premier roman, son univers littéraire unique.

  • - Année de publication : 2022
  • - Pages : 432
  • - Éditeur : La Manufacture de livres
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

DESTREMAU Lionel :

Né en 1970, Lionel Destremau vit à Bordeaux. Après avoir travaillé en tant qu’éditeur pendant une quinzaine d’années, il dirige « Lire en poche », salon du livre consacré aux ouvrages en format poche à Gradignan. Entre 2002 et 2008, il a publié des livres de poésie aux éditions Tarabuste et à L’Amourier ainsi qu’un récit aux éditions du Rouergue. Il collabore en tant que critique littéraire depuis plusieurs années au magazine Le Matricule des anges. Gueules d’ombre est son premier roman

La maison d'édition :

La Manufacture de livres :

La Manufacture de Livres, éditeur indépendant, regroupe des auteurs français contemporains. Héritiers du roman noir ou du roman social, parfois inspirés par le roman d’aventures ou la fiction américaine, ils incarnent une voix littéraire moderne et vivante. Ils se font les témoins de leur époque et, à travers leurs histoires,…

5|5
7 avis
7 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    1 octobre 2022

    Waouh ! Encore un plaisir fort de lecture! Un roman puissant tant par les histoires racontées que par l’ecriture! Cette polyphonie donne la paroles à toutes ces gueules d’ombre, gueules cassées, détruites par les guerres. Un vertige à partager.

  • Br W
    9 octobre 2022

    Un roman imposant mais qui mérite que l'on prenne son temps. l'auteur choisi un pays fictif qui permet au lecteur de le situer au coeur de n'importe quel conflit. Ecrit comme un roman policier, il nous tient en haleine. Les différents témoins rencontrés sont autant de portraits et de visions de la guerre. On l'affronte ou on lui tourne le dos. Un roman à lire absolument, pour l' histoire, pour les personnages, ou mieux encore pour l'écriture.

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    19 octobre 2022

    À une époque indéfinie, dans un non-lieu, à la fin d’une guerre sanglante, un homme comateux gît dans un lit d’un hôpital militaire. Personne n’arrive à établir sa vraie identité, le nom écrit sur ses documents militaires se révélant fictif. Un ancien policier est appelé à élucider le mystère. Ce roman noir – ou plutôt un polar, un récit de guerre ? – est passionnant, d’une part par l’histoire elle-même, bien sûr, mais d’autre part aussi par l’écriture soignée et élégante. Ce qui est assez rare, finalement. Le fait de ne pouvoir pas situer l’action dans un lieu ni dans un temps précis, avec des personnages aux noms totalement improbables, rend le roman universel et troublant. Tout comme le « Spoon River » des soldats morts au combat, témoignages d’hommes qui ne veulent pas être oubliés. Ce roman est d’une grande originalité et très bien conçu, ce qui prouve que - heureusement ! - il y a encore des auteurs qui savent inventer une histoire. À lire absolument.

  • Didier Villette
    4 novembre 2022

    Au sortir d’une guerre imaginaire, où les combats de tranchées ont fait rage, nous suivons une enquête passionnante. L’investigation confiée au narrateur, par le ministère des anciens combattants, de prouver l’identité réelle et le passé d’un certain Turday. Ce soldat est dans le coma, et soupçonné de désertion. Le narrateur va retrouver au fil de son enquête les personnages qui ont pu directement ou indirectement côtoyer ce soldat. Nous sommes plongés au coeur des combats, des intrigues familiales. Un vrai thriller passionnant qui mérite d’être retenu

  • Colette
    7 décembre 2022

    Dans un pays imaginaire, tout juste sorti d’une guerre, un policier est chargé par le ministère des Anciens Combattants de découvrir l’identité d’un soldat plongé dans le coma suite à un accident. Seule piste, retrouver ses anciens camarades du front, mais il ne pourra que recueillir des témoignages de leurs proches car ils ont tous disparu ou sont dans l'incapacité de parler. Au travers de ces rencontres, qui s’ouvrent comme des tiroirs renfermant un mystère, on comprend l’atrocité et l’absurdité de cette guerre. De fausses pistes en culs de sac, le policier parviendra-t-il à dénouer cette énigme ? Passionnant par sa construction sous forme de puzzle qui ménage le suspense, ce roman brille par une prose proche de la poésie qui vous emporte.

  • Philippe
    31 décembre 2022

    Voilà un vrai roman de fiction, qui nous plonge dans un univers dystopique d'un après guerre (guerre effroyable, faisant penser aux combats de 14-18), où un ancien policier reprend du service pour retrouver la famille d'un soldat plongé dans le coma depuis un an. Construit comme une espèce de jeu de piste, le roman retrace les rencontres de ce policier avec d'anciens camarades de tranchée, ou plus fréquemment leur veuve ou leur mère, afin de remonter la trace de ce soldat. Chaque protagoniste devient à son tour le narrateur, ce qui donne son originalité à ce récit. La lecture est fluide, l'histoire est prenante malgré un rythme lent. J'ai beaucoup aimé ce roman !

  • MARIE PIERRE GUILLERMIN
    11 janvier 2023

    J'ai beaucoup aimé le thème : le souci d'identifier chaque soldat mort aux combats par respect pour lui même et pour les familles et l'approche sous forme d'enquête policière . Mais le côté répétitif de la guerre à travers chaque "Gueule "m'a gènée . .