Et l’ombre emporte ses voyageurs (2019)

Tince Marin

Tel qu’il se présente, ce sont des souvenirs d’enfance, à Paris, en Bretagne, en Suisse, en Angleterre. De la toute petite enfance (scènesétonnantes à la maternelle) à l’adolescence (un voyage en Angleterre), dans un milieu populaire, dans le XIe arrondissement (rue Jean-Pierre Timbaud, rue Saint-Maur, rue de la Folie-Méricourt).
Grand-père à l’usine. Mère institutrice. Père en voyage à l’autre bout du monde. Des copains arabes (Haddad, Taïeb) ou non (Bona, Gaby). Et des portraits saisissants : la grand-mère, l’arrière-grand-mère. La tante
Barbara. Le livre se présente comme une alternance de monologues intérieurs, de dialogues, de descriptions poétiques (paysage, nuit, angoisse, folie même), de réflexions (sur un ton à la fois pessimiste et humain). Tout est dans le style et la reconstitution hallucinante de la mémoire affective et lointaine.

  • - Année de publication : 2019
  • - Pages : 704
  • - Éditeur : Seuil
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Tince Marin :

Né en 1965, Marin Tince vit en province où il travaille. Il a exercé
divers métiers à Paris. Il écrit depuis toujours. Il n’a jamais publié
jusqu’ici.

Crédit photo : Astrid di Crollalanza

La maison d'édition :

Seuil :

L'ambition des fondateurs du Seuil est aujourd'hui intacte et plus utile que jamais. Fort de ces convictions, Le Seuil est désormais au premier rang des maisons généralistes, présent dans tous les domaines éditoriaux : littératures française et étrangère, thrillers et policiers, sciences humaines, documents, spiritualités, sciences, jeunesse et beaux-livres.

-|5
0 avis
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*