Ce qu’il faut de nuit (2020)

Petitmangin Laurent

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années passent, et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de l’importance à leurs yeux, ceux qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses. C’est une histoire de famille et de convictions, de choix et de sentiments ébranlés, une plongée dans le coeur de trois hommes.

  • - Année de publication : 2020
  • - Pages : 187
  • - Éditeur : La Manufacture de livres
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Petitmangin Laurent :

Laurent Petitmangin est né en 1965 en Lorraine au sein d’une famille de cheminots. Il passe ses vingt premières années à Metz, puis quitte sa ville natale pour poursuivre des études supérieures à Lyon. Il rentre chez Air France, société pour laquelle il travaille encore aujourd’hui. Grand lecteur, il écrit depuis une dizaine d’années. Ce qu’il faut de nuit est son premier roman.

Photo : DR

La maison d'édition :

La Manufacture de livres :

La Manufacture de Livres, éditeur indépendant, regroupe des auteurs français contemporains. Héritiers du roman noir ou du roman social, parfois inspirés par le roman d’aventures ou la fiction américaine, ils incarnent une voix littéraire moderne et vivante. Ils se font les témoins de leur époque et, à travers leurs histoires,…

5|5
3 avis
9 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Didier Villette
    25 octobre 2020

    Un roman qui nous plonge dans la Lorraine actuelle. L’espoir, la relance économique ont disparu. Vu par le prisme d’une famille où le père cheminot consacre toute son énergie à ses deux grands fils, cette fiction va encore s’enferrer dans les noirceurs des guérillas des colleurs et tracteurs des partis extrémistes. Bagarre mortelle, procès, prison pour l’un des fils. Triste, triste, aucun espoir, le néant, et puis …….. Un très beau roman qu’il faut lire et qui mériterait d’être retenu dans notre sélection.

    • Dima
      10 novembre 2020

      Tout à fait d’accord ! Lisez, faites lire ce roman social dans toute sa noblesse . Le ton est juste. Amour/ famille /politique/facisme / violence ...

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    26 octobre 2020

    Attention, coup de cœur ! Un père, très engagé politiquement (ceci n’est pas un détail dans le déroulement de l’histoire) élève seul ses deux fils après le décès de son épouse. La maladie aura été longue et éprouvante pour les trois protagonistes, mais ils s’en sont sortis, tant bien que mal. Les choses se compliquent quand le fils aîné entreprend une voie qui n’est pas approuvée par le père. Un roman bien ciselé, qui fouille dans l’âme de ce père et de ses enfants, qui exprime très bien la retenue des rapports entre hommes, la fierté et la déception, l’amour inconditionnel et la critique, les doutes et les regrets. Final inattendu. Ce roman est une petite merveille. J’ai été profondément émue, comme toujours devant la capacité qu’ont certains écrivains – dont M.Petitmangin ! – de rendre en mots la pudeur des sentiments viriles, pourtant profonds et sincères.

  • Vincent
    16 novembre 2020

    Un petit livre pour un grand effet. L'incompréhension, l'impuissance face à une vie qui bascule sans raison apparente dans l'ultra-radicalité et le meurtre sont admirablement rendues grâce à une écriture blanche, discrète et pourtant pleine de délicatesse et de sensibilité.

  • Odile
    16 novembre 2020

    Très belle histoire d'amour paternel, émouvante dans la sobriété de son écriture.

  • Martine
    24 novembre 2020

    J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre ! Là encore une relation parent/enfant et une absence en toile de fond (celle de la mère décédée). il s'agit d'un père et ses 2 fils (grands adolescents) qui doivent vivre au delà de cette absence et de la douleur qu'elle engendre. L'histoire est racontée du point de vue du père. Elle se passe dans l'Est de la France à la Frontière du Luxembourg et de l'Allemagne, avec en toile de fond le militantisme politique. Même si cela a son importance, l'essentiel est ailleurs : dans ces liens qui se tissent et se détissent au sein de la famille, jusqu'à un évènement dramatique qui va précipiter leur vie dans un chaos. La  relation du père avec le fils ainé va voler en éclat. Il s'agira ensuite pour l'un et l'autre de trouver un chemin de "rédemption" . Comme ses fils, le père va grandir. Roman poignant avec des personnages magnifiques.

  • Marie-Hélène
    24 novembre 2020

    La mort de la mère “la moman”, le deuil, l’effondrement. L’impuissance du père qui voit son fils perdre pied jusqu'à l’irréparable. Les phrases sont courtes, ciselées, pas un mot de trop . Chaque élément de l’histoire arrive en son temps. c’est dur, c’est inexorable. On retrouve l’incapacité de se parler, les angoisses qui se mélangent, qui se collent et le père n’arrive pas à aider son fils. Se lit vite, se lit bien. Magnifique!

  • Isabelle
    24 novembre 2020

    Roman percutant qui ne peut vous laisser indifférent. Un père se retrouve seul après la mort de sa femme pour élever ses deux fils. Tous les trois ne sont pas sortis indemne de cette longue maladie et de cette disparition. Le père fait ce qu’il peut pour  être présent auprès de ses fils mais les choses vont se compliquer suite à l’orientation que prend l’un des fils. Le roman se construit uniquement avec le point de vue et la parole du père. C’est sobre, pudique, très bien exprimé…

  • Martine
    24 novembre 2020

    Une histoire qui pourrait paraitre banale, un père qui élève ses 2 enfants à la suite du décès de la maman. Mais ce n’est pas banal grâce l’écriture qui est magnifique et qui exprime le ressenti avec force et vigueur et al construction du roman C’est une histoire de famille et de convictions de choix et de sentiments bousculés. C’est d’une grande force émotive qui ne peut laisser indifférent. C’est un récit court et intense d’une très grande sensibilité sans épanchements débordants même parfois de la pudeur dans le récit de chaque jour de cette famille qui va vivre un électro choc. Tous les efforts fournis par le père pour continuer à vivre et être capable d’élever ses enfants sans la moman , tout l’amour qu’il donne au quotidien à ses enfants est bouleversant. C’est triste à pleurer car tout sonne juste. Ce Papa qui fait son possible pour élever ses enfants comme la moman aurait aimé et qui se trouve confronté au choix de son fils ainé qui est à l’opposé des ses convictions à lui. C’est terrifiant d’être parent et de se trouver face à un enfant qu’on ne comprend plus et qu’on ne peut que condamner. L’histoire terrible s’intensifie au cours du récit tel un chemin de croix, le père se demande où il s’est trompé et il culpabilise de plus en plus. D’où la question qui revient en fond Existe-t-il de bons parents ? Un récit d’écorchés dans un contexte où on ne peut que se demande pourquoi la vie est si injuste ? L’auteur a su décrire avec des mots d’une sensibilité puissante et percutante un dilemme parental terrible. Laurent Petitmangin a décrit d’une façon remarquable le quotidien de cette classe moyenne ouvrière engagé politiquement et ceux qui se laissent séduire par les discours populistes Une construction de roman simple avec une intensification au cours des chapitres Un sujet peu souvent traité, délicat et construit avec tendresse malgré la violence qu’il pourrait amener Un coup de cœur