Berline (2023)

RIGHI Céline

Crépuscule des années 1960, quelque part dans un pays de fer et de charbon. Une catastrophe a fait s’effondrer la
mine. Reclus au fond, protégé in extremis par un wagonnet renversé – une berline –, Fernand se remémore sa vie à
mesure qu’il approche d’une mort presque certaine. Bloc par bloc, les souvenirs, les visages familiers refont surface:
la mère qui n’a pas su l’aimer, le père, mineur lui aussi, qui lui a transmis son amour des jardins, l’oncle et la tante, la
bonne gueule de Mario, son copain de toujours. Sans oublier Martha, son unique amour. Prisonnier des ténèbres,
Fernand retraverse ainsi son enfance et son histoire, avec pour seul compagnon un drôle d’oiseau. Mais cette nuit
abominable ne résistera pas à la force d’une certaine lumière, ni à l’espoir d’une renaissance.
Tout en scrutant l’enfermement physique et les carcans intimes, Berline est une évocation sensible, mais aussi réaliste et poétique, de la vie des mineurs de l’Est de la France, pour beaucoup venus de l’immigration italienne. Vibrant sans jamais être misérabiliste, écrit avec une simplicité qui pourrait être l’autre nom de la pudeur, ce premier roman d’une grande justesse parvient à extraire de sa noirceur de nombreuses pépites de lumière, de tendresse et d’humour.

  • - Année de publication : 2023
  • - Pages : 129
  • - Éditeur : Editions du Sonneur
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

RIGHI Céline :

Née en 1973, Céline Righi, petite-fille de mineurs, réside entre Strasbourg et sa maison en bois des Vosges. Professeur de Lettres modernes, elle quitte l’Éducation nationale en 2018 pour se consacrer entièrement à ses activités d’écriture. Chanteuse et parolière, elle prête sa plume à de nombreux artistes. Elle anime des ateliers d’écriture destinés aux enfants, aux adultes et aux personnes âgées, et intervient également auprès des détenus de la Maison d’arrêt de Strasbourg. En septembre 2021, elle remporte à l’unanimité le Grand Prix du Jury du concours « Lire pour en sortir », parrainé par Leïla Slimani.

Crédit photo : Eberhard-Photography

La maison d'édition :

Logo éditions du Sonneur Editions du Sonneur :

Fondées en 2005, les Éditions du Sonneur sont nées de l'envie de partager leur goût du livre et de la littérature, avec trois objectifs : publier des textes inédits, accompagner les titres pour qu'ils trouvent leurs lecteurs, découvrir des textes fabriqués avec soin.

5|5
13 avis
16 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    1 octobre 2022

    Un vrai choc de lecture! Un vrai tour de force qui donne toute sa vérité au monde des mineurs des années soixante. Un immense bravo !

  • Br W
    9 octobre 2022

    Alors que la mine s'effondre, Fernand revoit sa vie, son enfance, ses amours, le village, les copains, ... Le lecteur s'accroche à cet infime espoir qui permet à Fernand de rester en vie et il est hors de question de poser le livre tant que l'on ne sait pas. Beaucoup de sensibilité, mais aussi des pieds de nez à la vie. C'est certain lorsqu'il retrouvera la lumière il aimera davantage. Un univers qu' il faut absolument garder en mémoire. Un bonheur de lecture. Et un auteur que j'espère vite retrouver.

  • ritasola
    11 octobre 2022

    l'enfer de la mine, la duretée de la vie, le besoin de étouffer les sentiments pour continuer à vivre,mais aussi l'amitié et l'envie de vivre, tout cela dans ce beau roman où les immigrés italiens sortent des images fokloriques, merci

  • Christian L
    24 octobre 2022

    Dans les années 60, une mine s’effondre piégeant Fernand sous une berline. La mort s’approche tandis qu’il se remémore sa vie « là-haut ». Ses pensées flottantes déclenchent les souvenirs par association d’idées : « Il est enfermé sous la chose comme le fromage sous sa cloche en grillage » ...et il se remémore des repas en famille. Les phrases sont courtes, imagées, colorées...du plaisir à lire. De l’imagination, de l’humour, des sentiments, de la tendresse...une promesse pour la suite...

  • isabellesolazzo
    10 novembre 2022

    Fernand, un mineur, reste coincé dans une mine qui s'est effondrée. Il se remémore toute sa vie. Le roman présente le combat du personnage contre lui-même pour ne pas sombrer dans la folie et pour ne pas mourir. Théa, Isabelle 2°1

  • Salah GUELMAOUI, Bastien De BRUYNE 201
    10 novembre 2022

    Berline est un roman très immersif où nous suivons les pensées d'un personnage coincé sous une berline au fond d'une mine suite a un éboulement. C'est donc un récit rétrospectif avec un style d'écriture plutôt direct et franc. Fernand, le personnage principal se remémore ses souvenirs familiaux d'enfance , et d'adolescence alors qu'il lutte pour survivre . Une histoire facile à lire et courte, à la fois émouvante et triste .

  • nadine
    21 novembre 2022

    Des moments lumineux et poétiques dans une cité minière pourtant jalonnée de drames. Une écriture vibrante et proche du parler, qui rythme les souvenirs et pensées qui se bousculent dans la tête de Fernand tandis qu'il se retrouve coincé dans une mine après un accident. Un roman court qui se lit d'une traite,

  • CDI-Louis Armand
    5 décembre 2022

    De pars son écriture originale entièrement à la première personne Céline Righi arrive à rendre son premier roman incroyablement immersif pour ainsi nous faire plonger dans les souvenirs de Fernand qui coincé sous sa berline persuader de trépasser se remémorant donc sa vie, une histoire à la fois bouleversante et touchante un brin nostalgique pour couronner le tout. Un excellent premier roman que je vous recommande vivement.

  • Gaetan
    9 décembre 2022

    Quelque part dans le nord Une catastrophe l effondrement d une mine. Au fond Fernand bloqué se remémore sa vie Sa jeunesse ses rapports avec sa mère. Un magnifique premier roman avec une plume de Céline Righi La plus belle découverte de l année C est poétique sombre souvent drôle et tendre Découvrez la vie de Fernand.. Vous n êtes pas prêt d oublier ce roman et ses personnages GALINDO-REVOL Gaetan 206

  • MARIE PIERRE GUILLERMIN
    15 décembre 2022

    Miraculeux survivant coincé dans cette mine effondrée dont il ne voulait pas ,il se souvient de toutes les épreuves endurées ,lui le fils mal aimé de la mère .Celui qui nait après le décès du fils ainé . Véritable hommage aux mineurs . Emouvant éprouvant .

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    23 décembre 2022

    Je sais que je vais faire tache sur ce tapis de louanges, mais je n’ai pas trouvé ce roman si spécial que cela. Un bon roman, bien écrit, sans plus. Bien sûr on s’attache au personnage principal, on espère avec lui que les secours arrivent le plus tôt possible, mais je n’ai rien trouvé d’exceptionnel dans son histoire : on en a lues plusieurs comme cela, la seule différence étant la situation du personnage coincé sous une berline de mine. Et toujours ce cliché des italiens blasphémateurs. Marre. Je n’ai rien d’une grenouille de bénitier, mais cela m’indispose tout autant.

  • Myriam Wuyam
    5 janvier 2023

    Beau moment de lecture

  • m.margarito
    5 janvier 2023

    Berline est un roman immersif, le personnage nous emmène dans ses souvenirs d’enfance alors qu’il est coincé sous une berline. On assiste à un combat avec lui-même pour ne pas sombrer dans la folie, qui est représentée par un corbeau m. Je trouve l’écriture en elle-même très légère comparée à la situation dans laquelle le personnage se trouve. Beau roman ! Margarito Manon 201

  • syrielle.moquet
    26 janvier 2023

    Fernand un mineur coincé sous une mine protégé par une berline sombre dans la folie peu à peu accompagné d’un corbeau imaginaire qui va l’aider à distinguer ces souvenirs de la réalité pour ne pas qu’il sombre dans ces souvenirs. Le personnage est inspiré des deux grands père de l’autrice qui étaient mineurs de fond en Lorraine. Ce roman est accrochant et prenant. Thea Fontaine 201 Syrielle Moquet 201

  • clemence.becker
    26 janvier 2023

    Berline est un roman qui ne m'a pas énormément plu en raison des nombreux souvenirs de Fernand (le personnage principal qui est coincé sous une berline au fond d'une mine dans ce roman) que l'on ressasse et qui deviennent lassants. J'aurais aimé grandement apprécié une lecture qui tourne + autour de ce que ressent Fernand, comment il essaye de s'en sortir (même si ces thèmes sont présents dans le livre), Berline est tout de même intéressant je l'admets. Les évènements sombres que Fernand a vécu donnent une impression pessimiste de la vie car il a eu l'habitude de vivre misérablement, sa mère lui disait que "c'est la vie, on ne peut rien n'y faire" et donc ça peut contribuer à attrister le lecteur. Clémence BECKER 201

  • Syrielle
    28 janvier 2023

    Fernand un mineur coincé sous une mine protégé par une berline sombre dans la folie peu à peu accompagné d’un corbeau imaginaire qui va l’aider à distinguer ces souvenirs de la réalité pour ne pas qu’il sombre dans ces souvenirs. Le personnage est inspiré des deux grands pères de l’autrice qui étaient mineurs de fond en Lorraine. Ce roman est accrochant et prenant. Thea Fontaine, Syrielle Moquet 201