Rabot (2018)

Girault Adrien

« On se couvrira les yeux d’abord, on fuira. On y reviendra de plein fouet et on voudra tout voir, avec la rage d’un coyote. On avalera les photos, les petits films de vacances mal cadrés, les anecdotes, les souvenirs. On voudra, comme le coyote déchiquette sa proie, appuyer de tout son poids, briser la colonne vertébrale. Comprendre comment une nuit on rentre chez soi, avec sa femme, ses deux enfants qui font une vie, comment on regarde la télévision ou comment on lit ou bricole, comment on va se coucher, et comment on ressort, au milieu de cette même nuit qui appartient à cette même femme et à ces mêmes enfants qui font une vie, comment on en ressort, porté par des bras inconnus, allongé dans l’air. »

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 201
  • - Éditeur : Ogre
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Girault Adrien :

Né en 1990, Adrien Girault aime le feu, le foot et la lecture. Il rêve d’une profession qui combinerait les trois. En attendant, il est diplômé dans les métiers du livre. Rabot est son premier roman.

La maison d'édition :

Ogre :

Créée à Paris en 2015 par Benoit Laureau et Aurélien Blanchard les Éditions de l’Ogre est une maison d’édition indépendante spécialisée en littératures contemporaines. Au rythme de 6 à 8 titres par an, majoritairement francophones, l’Ogre s’efforce d’explorer ce que la langue peut faire à la fiction, et ce que…

3|5
1 avis
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • ÉlodieBM
    11 octobre 2018

    Je n’ai pas réussi à entrer dans ce texte.

  • Br W
    7 novembre 2018

    Atmosphère très sombre pour ce roman à l'écriture originale, poétique et assez alerte. Dans ce récit le rêve et la réalité se mélangent. Lors d'un repas de famille un personnage surgit du passé, rappelant au narrateur le décès de son Père dans des circonstances effrayantes. Le narrateur s'échappe de la maison et se tourne vers son passé. Le lecteur devine un désir de vengeance. J'avoue avoir été un peu surprise par la fin mais ce roman ne laissera pas indifférents ses lecteurs. Moi j'ai beaucoup aimé et j'attends avec curiosité le prochain roman de ce jeune auteur.