Le bar des solitudes (2018)

Mauduit Hélène

ELLE l’a rencontré LUI un soir, dans un bar de Port au Prince. ELLE, d’origine haïtienne. A grandi en France. Est rentrée après le tremblement de terre pour se rendre utile à un pays qu’elle ne connaissait pas. LUI, Haïtien. Fait partie de la petite bourgeoisie intellectuelle de Port-au-Prince. Voudrait changer son pays. Une rencontre. Une route qui nous mène tantôt dans sa tête à ELLE, tantôt dans sa tête à LUI, puis finalement qui nous laisse dans l’enfermement d’un couple.

Le Bar des Solitudes est le récit d’un drame existentiel de deux êtres en recherche d’absolu. EUX s’installent, s’engagent, écrivent. Rien ne change. Où qu’ils aillent ils se heurtent à la réalité assourdissante des inégalités. Alors ils occupent leur vie. Et vont tous les soirs au Bar des Solitudes.

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 140
  • - Éditeur : Le temps des cerises
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Mauduit Hélène :

Hélène Mauduit est née en 1985, à Evry, dans l’Essonne. Elle s’installe en Haïti en 2010 où elle vit et travaille depuis lors. Passionnée d’écriture, elle devient membre des Ateliers du Jeudi Soir en 2013, collectif d’écrivains initié par Lyonel Trouillot. C’est au sein de cet atelier qu’elle travaille à son premier roman : Le Bar des solitudes.

La maison d'édition :

Le temps des cerises :

La maison d’édition a été créée en 1993 à l’initiative de 33 écrivains qui voulaient ouvrir un espace d’expression, hors des sentiers battus de la pensée dominante. En choisissant comme nom le titre de la chanson de Jean-Baptiste Clément, ils voulaient indiquer à la fois leur attachement aux idéaux de…

5|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    5 novembre 2018

    J’ai tout aimé dans ce roman . Une écriture originale, poétique et rythmée comme la vie en Haïti. Les différents points de vue se complètent pour former un chant désespéré . (Mais ne sont ils pas les plus beaux chants ? ). 😉