Je suis un tueur humaniste (2016)

ZAOUI David

Orphelin depuis son plus jeune âge, Babinsky possède un don hors du commun pour le tir. Quel que soit l’objet qu’il décide de lancer, il ne rate jamais sa cible.
Il est assez vite repéré par le petit Roberto qui l’embauche pour devenir tueur à gages.
Oui mais voilà, Babinsky a un cœur gros comme ça et tuer des gens –mêmes méchants– ce n’est pas trop sa tasse de thé. A moins que… à moins qu’il ne les rende heureux et que leur dernier jour soit le plus beau de toute leur vie. A cette condition, il veut bien réfléchir…
C’est après avoir abattu sa première victime que Babinsky commence à consulter un psy déjanté, qui va l’aider, peut-être, à trouver sa voie.

  • - Année de publication : 2016
  • - Pages : 240
  • - Éditeur : Paul&Mike
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

ZAOUI David :
David Zaoui né en 1977 en banlieue parisienne et a travaillé comme réalisateur et producteur dans le cinéma pendant plusieurs années aux USA. Il a écrit et participé à l’écriture de séries et de scénarios.
Il a beaucoup voyagé, suivi le cours Florent pendant 4 ans où il a découvert la mise en scène et le métier de comédien. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

La maison d'édition :

Paul&Mike :

Paul&Mike est une maison d’édition jeune et indépendante, rachetée par ses auteurs en 2013. Elle est distribuée par Hachette Livres en physique et Immatériel en numérique. Paul&Mike a fait le choix de la passion en proposant des genres délaissés : création d’une collection de recueil de nouvelles, publication d’auteurs inconnus…

5|5
2 avis
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • BF
    3 octobre 2017

    très amusant, un vrai régal.

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    15 novembre 2017

    Peut-on aimer un assassin ? Oui, assurément. Je suis tout de suite tombée sous le charme de ce bon vieux Babinsky, tueur à gages de son état. Ce qu’il peut être attachant, ce type ! Je l’ai aimé dès le début. Un tueur, certes, mais avec une éthique et une morale à toute épreuve. Et qui écoute du Brahms, s’il vous plaît ! Babinsky a grandi dans un orphelinat et le malheur… il s’y connaît. La solitude, aussi. Néanmoins, il a deux talents très rares : il est un viseur d’exception – ce qui est indéniablement un avantage dans sa profession - et il a le don de rendre heureux les autres. Et il s’emploie constamment à bien développer les deux. Il ne peut pas descendre son contrat sans le rendre heureux au préalable, sans lui faire vivre le plus beau jour de sa vie. Et cela peut prendre un temps fou. Mais pas question de déroger à sa mission : sa victime sera exécuté, bien entendu, mais en état de bonheur. Mais son métier, voyez-vous, lui donne des insomnies, et alors il va voir un psy. Je ne vous raconte pas le psy : un autre déjanté pas possible, mais juste ce qu’il fallait à l’âme tourmentée de notre héros. Ce roman est un savant mélange d’amour, de générosité, d’amitié et d’empathie, le tout saupoudré d’un humour subtil qui traverse tout le livre et qui fait le bonheur du lecteur. Vu l’esprit décalé du récit, je m’attendais à un final surprenant, inattendu. L’auteur a choisi, au contraire, de terminer son œuvre très sagement. Même trop, à mon goût. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ce roman, brillamment écrit, qui m’a fait passer de très bons moments de lecture. Je crois qu’on tient là une graine de romancier très prometteuse. J’attends avec impatience votre prochain livre, M. Zaoui, il va falloir se remettre au travail !