Le Nouvel Attila

Littératures étranges et étrangères… Le nouvel Attila cultive les genres inclassables et les mauvaises herbes littéraires, en proposant traductions, rééditions de trésors oubliés, et quelques auteurs français choisis.

A raison de 6 à 8 livres par an, fruit de la rencontre et du travail entre un auteur (ou son traducteur), un dessinateur et un graphiste, nous tentons de tisser des passerelles entre les textes, et de donner un sens au mot « catalogue ».