Suiza (2019)

Belpois Bénédicte

La tranquillité d’un village de Galice est perturbée par l’arrivée d’une jeune femme à la sensualité renversante, d’autant plus attirante qu’elle est l’innocence même. Comme tous les hommes qui la croisent, Tomás est immédiatement fou d’elle. Ce qui n’est au départ qu’un simple désir charnel va se transformer peu à peu en véritable amour.

  • - Année de publication : 2019
  • - Pages : 256
  • - Éditeur : Gallimard
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Belpois Bénédicte :

Bénédicte Belpois vit à Besançon où elle exerce la profession de sage-femme.
Elle a passé son enfance en Algérie. C’est lors d’un long séjour en Espagne qu’elle a commencé à écrire Suiza (2019), son premier roman.

Crédit photo : Francesca Mantovani

La maison d'édition :

Gallimard :

Les Éditions Gallimard ont été créées en 1911 par Gaston Gallimard, André Gide et Jean Schlumberger. Aujourd'hui, leur catalogue d'environ 30 000 titres, 9000 auteurs et 240 collections, fait de cette maison l'un des leaders de l'édition française.

5|5
1 avis
4 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à Massimo Groupe Esprit livre - Turin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    24 octobre 2019

    « Une épopée tragique de la condition humaine » Un roman qui s’inscrit dans une lignée digne de Giono . La Galice est ici le troisième personnage .. Une grande maitrise de l’ecriture. Quand Eros et thanatos se chevauchent c’est fort !

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    27 novembre 2019

    Auteur du commentaire Fabrizio - Esprit Livre - Turin.: Cette auteure débutante – mais que de maestria dans son écriture! - est une sage-femme qui ne fait plus d’accouchements, mais des consultations prénatales; elle a souvent affaire à la souffrance des femmes. C’est pour cette raison, peut-être, que dans son roman dominent surtout les personnages féminins: Suiza, la jeune fille si belle et si naïve qui, comme Circé – mais tout à fait inconsciemment – transforme les hommes en porcs; Agustina – quelle beauté son langage! - Mercedes, Francesa, Josefina. Femmes fortes, libres, séduisantes. Les hommes? Bah, voir ci-dessus…(à l’exception de Lope, qui garde sa lucidité, car il est homosexuel). Et le désir animal de Tomas pour Suiza se transforme-t-il en amour véritable? Vu l’épilogue de ce beau roman, on peut en douter.

  • Massimo Groupe Esprit livre - Turin
    27 novembre 2019

    Tomas et Suiza sont les protagonistes de cette histoire d'amour dans le profond de la province de Galice. Suiza, jeune femme naïve, qu'on devine avoir été massacré par la vie mais au même temps conscient du charme qu'elle exerce sur les hommes y arrive inattendue pour bouleverser le petit pays et la vie de Tomas à son tour en train d'affronter une maladie sans espoire. Le final sera surprenant.Quoi que ce soit l'opinion sur ce roman, on ne peut pas dire qu'il laisse indifferent. Moi, j'ai aimé un peu tout de ce roman : l'écriture d'abord, l'ambiance, mais surtout les personnages. Benedicte Belpois aime les contrastes et arrive à peindre des personnages aux teintes fortes d'une façon quasi impressionniste un peu comme les tableaux que Suiza peint à la ferme.

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    28 décembre 2019

    La vie d’un village paysan de Galicie, ses habitants, leur train-train quotidien, les ragots fusant de toute part, comme partout, et puis, un beau jour… voilà Suiza, une beauté aguichante bien malgré elle. Et Tomás, éperdument épris de cette enchanteresse qui s’ignore, doit jongler entre sa maladie mortelle et la passion qui le dévore. Final (presque) inattendu, mais, à mon sens, tout à fait logique et inévitable. Un roman plein d’émotions et de sentiments, très bien rendus par une écriture claire et passionnée : Bénédicte Belpois aime ses personnages, et nous en fait savourer toutes les facettes. Du coup, nous aussi les aimons beaucoup. Gros coup de cœur.