Le parfum des cendres (2021)

MANGEZ Marie

Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n’importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu’elles soient vives ou délicates, subtiles ou en- têtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s’occupe tous les jours dans son métier d’embaumeur. Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s’inté- resse à son étrange profession. Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme : bourru, taiseux, il semble plus à l’aise avec les morts qu’avec les vivants. Elle sent qu’il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère. Doucement, elle va l’apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu’il cache depuis quinze ans.

 

  • - Année de publication : 2021
  • - Pages : 236
  • - Éditeur : Finitude
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

MANGEZ Marie :

Marie Mangez vit à Paris où elle est chargée de cours à l’Université Paris Diderot, tout en s’efforçant de plancher sur sa thèse en anthropologie qui la mène régulièrement sur les rives du Bosphore.

La maison d'édition :

Finitude :

Les éditions Finitude ont vu le jour à Bordeaux en 2002. Un couple est aux commandes : Emmanuelle et Thierry Boizet, dont l’envie de publier est née de leur goût pour les textes vigoureux mais aussi pour le livre en tant qu’objet. Finitude publie une dizaine titres par an.

5|5
8 avis
10 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à Marie-Hélène M. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Dima
    11 octobre 2021

    Notre Bragonard a tout du Fragonard parfumeur et on pensera à jean Baptiste Grenouille autre héros romanesque . C’est très bien mené et ...il y a une scène d’amour géniale et originale à la recherche du parfum de la vie !

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    19 octobre 2021

    Au début on se croirait dans le film japonais « Departures » (moi, je l’avais adoré !) et puis, non, ce n’est pas vraiment pareil. C’est toujours l’histoire d’un thanatopracteur, mais ici ce qui est mis en avant est surtout la personnalité du protagoniste, son passé insouciant et vif et son présent douloureux et atone. L’auteure a conçu une histoire originale et bien menée, très bien écrite, dans un langage clair (ah, la précision des évocations olfactives !) et contemporain. Je ne peux que conseiller la lecture de ce beau roman, à la rencontre de ce personnage malheureux et attachant : impossible de ne pas aimer Sylvain Bragonard !

  • Fabrizio Di Majo Groupe Esprit livre - Torino
    9 novembre 2021

    Incroyable ! Incroyable qu’avec un sujet si peu fascinant comme la thanatopraxie on puisse construire un roman si beau et si attachant ! Sylvain, le thanatopracteur, est un personnage très intéressant, mais à mon avis la vraie protagoniste est Alice, qui avec une tendresse infinie, quoique très bien masquée, cherche à faire sortir Sylvain de la cage dans laquelle il s’est enfermé. Y arrivera-t-elle ? Lecteur, cherche la réponse dans ce roman si passionant.

  • Isabelle HENRY
    12 novembre 2021

    Alors oui, quel sujet bizarre : la thanatopraxie ? Vous verrez, en fait il y a les odeurs, et tout tourne autour des odeurs, et on les aime les gens de ce roman. Alors je recommande plus, plus, plus !

  • Marie-Hélène M.
    13 novembre 2021

    Alice, étudiante qui n’en finit pas d’étudier, se lance dans une thèse sur la thanatopractie. Elle est stagiaire auprès de Sylvain, et nous voilà plongés dans le monde de la préparation des morts pour permettre un dernier “Au revoir” avec les familles. Odeurs, senteurs, spécificités olfactives nous amènent à percevoir ce qui émane de ces personnes décédées et petit à petit nous entraînent dans un monde qui n’est plus ni glauque, ni effrayant. Les descriptions des senteurs/personnalités sont amenées avec beaucoup de douceur et d’attention. En parallèle, nous découvrons ce qui a rendu Sylvain, si peu vivant et la relation qui s’installe entre ces deux personnes si différentes, entre le taiseux et la “sans-gêne”. Un livre étonnant. A lire.

  • amdr
    16 novembre 2021

    Sur le thème de la thanatopraxie,l'auteure réussit à nous livrer un roman passionnant , plein de fraîcheur et de subtilité. Le style est simple et recherché à la fois. et le titre tout à fait approprié. CCAS

  • Christian L
    17 novembre 2021

    Sylvain Bragonard est thanatopracteur. Il prépare et embaume les morts. Alice, en stage d’observation, rédige une thèse de doctorat sur la profession. Une particularité distingue Sylvain des autres professionnels : lorsqu’il prépare le défunt, il « hume » le mort pour restituer ses senteurs personnelles. Alice, intriguée par la douceur et la tendresse des gestes de Sylvain avec le défunt, par cette alchimie entre le monde des morts et celui des parfums, veut comprendre mais Sylvain est un taiseux solitaire, plus près des morts que des vivants. Opiniâtre, elle cherche, elle enquête… Le roman traite de la mort, du sens de la vie, de la résilience, des parfums, de la musique. Deux personnages féminins forts et hauts en couleurs illuminent le roman, Sylvain revit dans l’évocation des parfums. Quoique écrit à la 3ème personne, il y a une abolition des distances car en plus des dialogues, on est dans la tête d’Alice , de Sylvain, ils disent le fond de leur pensée...(p34) : « Le Picasso du nez, c’est comme ça qu’elle l’appelait, non sans moquerie affectueuse : tu décomposes les odeurs pour les reconstituer à la sauce Sylvain, si ça c’est pas du cubisme, alors moi chuis la reine d’Angleterre. » et quand Sylvain nous donne une info, un élément de compréhension, on en sait plus qu’Alice et c’est pourtant elle qui découvrira le secret de Sylvain. Se lit comme un polar, la distillation des informations maintient la tension (et l’attention) on ne peut lâcher le roman qu’une fois la lecture terminée. Magistral

  • cdi.0731248k@ac-grenoble.fr
    7 décembre 2021

    Quel thème spécial ! En effet, la thanatopraxie. Ce roman est passionnant mais aussi original. Nous suivons Sylvain le personnage principal qui est très attachant, il prépare et embaume les morts. Avec lui Alice, une étudiante qui se lance dans une thèse sur la thanatopraxie. Je peux donc conseiller ce roman qui est intéressant et aussi très bien écrit. Zian 205 LA

  • Br W
    8 décembre 2021

    Magnifique roman ! Deux personnages très attachants. Un univers déconcertant. Des passages savoureux "la danse du Miel", "la confiture de piment", la description de l'amitié... il faudrait tout citer. Impossible de le poser. Un vrai coup de coeur. Ne passez pas à côté !!!

  • Sylviane
    27 décembre 2021

    A la recherche DES sens, DU sens...à la mort...à la vie ! Roman jouissif avec un thème si peu excitant que la rencontre entre un jeune thanatopracteur bourru, taciturne : Sylvain Bragonard (Grasse n est pas si loin) et la doctorante "fouille merde" plutôt extrevertie Alice. Très belle écriture, vrai coup de coeur.