La chaleur (2019)

Jestin Victor

« Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d’une balançoire. » Ainsi commence ce court et intense roman qui nous raconte la dernière journée que passe Léonard, 17 ans, dans un camping des Landes écrasé de soleil. Cet acte irréparable, il ne se l’explique pas lui-même. Rester immobile, est-ce pareil que tuer ? Dans la panique, il enterre le corps sur la plage. Et c’est le lendemain, alors qu’il s’attend chaque seconde à être découvert, qu’il rencontre une fille.

Ce roman est l’histoire d’un adolescent étranger au monde qui l’entoure, un adolescent qui ne sait pas jouer le jeu, celui de la séduction, de la fête, des vacances, et qui s’oppose, passivement mais de toutes ses forces, à cette injonction au bonheur que déversent les haut-parleurs du camping.

  • - Année de publication : 2019
  • - Pages : 144
  • - Éditeur : Flammarion
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Jestin Victor :

Victor Jestin a 25 ans. Il a passé son enfance à Nantes et vit aujourd’hui à Paris.

La Chaleur est son premier roman.

Crédit photo : Pascal Ito

 

La maison d'édition :

Flammarion :

Flammarion est une maison d'édition française, filiale du groupe Madrigall depuis 2012. Elle réunit plusieurs marques d'édition dont celle qui a donné son nom au groupe, fondée en 1875 sous les arcades du théâtre de l'Odéon puis au n°26 de la rue Racine à Paris.

4|5
1 avis
4 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à hBOULICAUTRAFFORT Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Paola - Groupe Esprit Livre - Turin
    5 janvier 2020

    Léonard cache sous le sable le corps d’Oscar étranglé par les cordes d’une balançoire. Ce geste irréfléchi amènera le jeune homme a passer sa dernière journée au camping - où il a passé ses vacances en famille - dans un état fiévreux, partagé entre la peur et l’envie d’être découvert. Mais tant de choses vont se passer au cours de cette dernière journée… Quelle agréable surprise que ce petit roman d’un tout jeune écrivain d’à peine 25 ans ! J’ai dévoré ce livre jusqu’au bout sans pouvoir le lâcher, tant le suspense était bien entretenu. Je crois qu’on tient là une très bonne graine d’écrivain. Chapeau!

  • Fabrizio Di Majo Groupe Esprit livre - Torino
    9 janvier 2020

    De ce petit roman j’ai aimé la description du camping, ce lieu où s’amuser et être heureux est obligatoire. Excellent. Au contraire, l’histoire de Leonard et de ses angoisses ne m’a pas prix. Bien écrit, d’accord, mais assez, mon Dieu, d’ados malchanceux!

  • hBOULICAUTRAFFORT
    28 janvier 2020

    Ce premier roman nous raconte l'histoire de Léonard, un jeune adolescent de 17 ans, plutôt réservé, qui assiste au pseudo-suicide d'Oscar, un autre ado du camping. Ne sachant pas quoi faire et encore sous choc, il l'enterre en pleine nuit. Nous avons aimé ce livre pour ses qualités d'écriture. En effet, il reste accessible à une tranche d'âge comme la notre (15-17 ans) car il parle de sujets courants tels que l'amour, les vacances et la fête. Ainsi, cela permet de se plonger dans les abysses du roman avec plus de facilité. On est alors rapidement emportés par le "Tsunami" de l'histoire. Néanmoins, une sensation de malaise persiste durant tout le roman, plus marquée à certains moments que d'autres. De plus, la fin un peu ouverte laisse à désirer... Certains lecteurs penseront que cette histoire est peu crédible, en particulier la psychologie et les réactions de Léonard. Ainsi, ce livre plaira plutôt aux petits lecteurs, qui ont soif de suspens.

    • hBOULICAUTRAFFORT
      28 janvier 2020

      Hugo BOULICAUT RAFFORT Gabriel RAVIT Christiane TAHAA