Diên Biên Phù (2018)

Oho Bambe Marc Alexandre

Vingt ans après Diên Biên Phù, Alexandre, un ancien soldat français, revient au Vietnam sur les traces de la « fille au visage lune » qu’il a follement aimée. L’horreur et l’absurdité de la guerre étaient vite apparues à l’engagé mal marié et désorienté qui avait cédé à la propagande du ministère. Au coeur de l’enfer, il rencontra les deux êtres qui le révélèrent à lui-même et modelèrent l’homme épris de justice et le journaliste militant pour les indépendances qu’il allait devenir : Maï Lan, qu’il n’oubliera jamais, et Alassane Diop, son camarade de régiment sénégalais, qui lui sauva la vie.

Avec ce roman vibrant, intense, rythmé par les poèmes qu’Alexandre a pendant vingt ans écrits à l’absente, Marc Alexandre Oho Bambe nous embarque dans une histoire d’amour et d’amitié éperdus, qui est aussi celle d’une quête de vérité.

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 221
  • - Éditeur : Sabine Wespieser
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Oho Bambe Marc Alexandre :

Marc Alexandre Oho Bambe, alias Capitaine Alexandre, est poète et slameur. Né en 1976 à Douala, au Cameroun, il est bercé par la poésie dès son plus jeune âge, notamment par Aimé Césaire et René Char (à qui son nom de scène rend hommage). Arrivé en France à dix-sept ans, il étudie à Lille, puis se consacre au journalisme et à l’écriture. Auteur de trois recueils de poèmes, il se produit, seul ou avec des membres de son collectif « On A Slamé Sur La Lune », sur les scènes du monde entier.

La maison d'édition :

Sabine Wespieser :

Sabine Wespieser a une formation en lettres classiques. Elle a travaillé 13 ans chez Actes Sud, avant de fonder sa propre maison d’édition en 2001 avec son mari, Jacques Leenhardt. La maison publie son premier livre en 2002.  

5|5
8 avis
9 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à Carolenfr Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • D.ma
    11 août 2018

    Un vrai coup de foudre pour l’histoire racontée et pour la qualité poétique de la langue ! Un roman poème dont on ressort plus fort et plus intelligent !

  • ÉlodieBM
    11 octobre 2018

    Superbe prose ! L’intime et l’Histoire, des personnages touchant car complexes et défaillants par endroits, comme chacun, mais qui tiennent en hommes debouts. Et une chiquenaude nécessaire de plus sur le thème de l’integration.

  • Carolenfr
    23 octobre 2018

    Une ode à l'amour et à l'amitié avec en toile de fond cette notion qui peut paraître aujourd'hui désuète mais qui est magnifiquement mis en avant dans ce roman : l'honneur.

  • ElodieB
    27 novembre 2018

    Un roman d'une grande poésie, aérien, qui prend aux tripes. Un coup de coeur !

  • Jacqueline Lours
    4 décembre 2018

    J’ai beaucoup apprécié ce premier roman original agrémenté de poésies et l’ émotion devant l’amour fou de cet homme est touchante. L’organisation de petits chapitres, les descriptions, les états d’âme tout est réussi. L’auteur retient l’attention du lecteur jusqu’à la dernière page, Alexandre va-t-il retrouver Maï Lan ? Pour ma part, ce livre est une réussite, une belle littérature, il sort du lot. J’encourage tout le monde à le lire.

  • Michèle
    5 décembre 2018

    L’auteur, poète et slameur camerounais, nous offre ici au travers d’Alexandre et de Maï Lan « la fille au visage Lune » un livre intense de beauté, empreint d’humanité, hymne à l’Amour, à l’amitié, à la fraternité, à la découverte de soi. Un roman doux amer, entre amour et guerre, qui imprègne le lecteur de son charme, de sa délicatesse et de sa puissance. Une poésie répétée tout au long du livre, simple et pleine ; une écriture légère au sens profond. Magnifique, il suffit de se laisser porter par cette quête de vérité et de tous les amours de nos vies.

  • ritasola
    12 février 2019

    Roman? il se peut. Poème certainement. Une belle histoire qui nous vient d'une guerre lointaine, mais qui a laissé de longues trainées dans l'histoire mondiale. On voit bien l'absurdité de la guerre et des divisions raciales et Alexandre nous montre que l'amour et l' amitié n'ont pas de passeport. Très belle histoire. Rita Esprit Livre Turin

  • 32254
    19 février 2019

    J'ai à  mon tour goûté au savoureux mélange de l'auteur, slameur, poète et écrivain. Riche d'une constellation de personnages tout en bienveillance, la musicalité du récit  porte  magnifiquement les valeurs de l'attachement à l'autre en amour bien sûr mais surtout dans une amitié digne et profonde qui m'a bouleversée. Toutefois je n'ai pu me détacher  de l'épouse "miracle", patiente et intelligente, et je dirai même de sa propension au sacrifice telle qu'elle m'apparait...

  • Fabrizio Di Majo Groupe Esprit livre - Torino
    20 mars 2019

    Pendant la guerre d’Indochine, Alexandre, soldat français, tombe amoureux – d’un amour partagé – d’une vietnamienne de Hanoi, dont nous savons seulement qu’elle s’appelle Maï Lan, qu’elle est très belle et qu’elle est formidable à faire l’amour. La fin de la guerre sépare les amants. Vingt ans plus tard, Alexandre abandonne sa femme, ses enfants et son travail pour revenir à Hanoi chercher Maï Lan (et la retrouve, peut être; fin ouverte…). À mon avis, le mieux de cette oeuvre est la description des personnages de second rôle: Alassane, l’ami sénegalais, Mireille, la femme, Cho l’hôtelier, la fille du taxi. Ce sont eux, avec leur amitié désintéressée et leur esprit de sacrifice, au-delà de la race et du status social, qui donnent le ton au récit. Pour le reste, qu’est-ce que nous pouvons dire? Mais oui, Alexandre, on a compri que tu es amoureux de Maï Lan, mais dois-tu nous le répéter tant de fois?Tu n’es pas le premier...Et les poèmes, ils seront peut-être suggestifs dans une séance de slam, mais par écrit ils semblent plutôt modestes. Le lecteur? Perplexe.