De sel et de fumée (2021)

Saint-Maur Agathe

Samuel raconte Lucas – l’amour, le désamour, le sexe après l’amour, l’amour après la mort de Lucas.

Samuel, d’une bourgeoisie de gauche, et Lucas, d’un milieu populaire, étudient à Sciences Po. La Manif pour tous défile. Lucas, très engagé aux côtés des « antifas », descend dans la rue avec son bandana rouge au milieu des fumigènes. Il est blessé lors d’une bagarre, il ne survit pas.

Samuel se souvient de Lucas – de leur rencontre, de leurs hésitations, du désir fou, des jalousies, des ruptures. Car Samuel n’a jamais tout à fait coupé les ponts avec Victoire, qu’il a aimée ; car Lucas s’est laissé séduire par Mélanie aux jambes fines et fuselées.

Ils n’ont rien pour s’entendre, tout pour se plaire. Ils tombent amoureux et c’est un amour hérissé de violence et de tendresse, qui laisse sur les lèvres un goût de sel et de fumée.

  • - Année de publication : 2021
  • - Pages : 231
  • - Éditeur : Gallimard
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Saint-Maur Agathe :

Née en 1994, Agathe Saint-Maur a grandi à Besançon. Elle vit et travaille aujourd’hui à Paris. De sel et de fumée est son premier roman.

Crédit photo : Francesca Mantovani

La maison d'édition :

Gallimard :

Les Éditions Gallimard ont été créées en 1911 par Gaston Gallimard, André Gide et Jean Schlumberger. Aujourd'hui, leur catalogue d'environ 30 000 titres, 9000 auteurs et 240 collections, fait de cette maison l'un des leaders de l'édition française.

4|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Répondre à Didier Villette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Didier Villette
    21 septembre 2021

    Un livre sur la mémoire de l’autre. Nos quatre personnages ( Lucas, Samuel, Victoire, Marion) se sont aimés, homosexuellement et hétérosexuellement. Aujourd’hui, Lucas n’est plus, tué bêtement dans une rixe . Samuel repense à son existence avec les protagonistes. Une belle histoire, bien écrite, sans vulgarité. L’autrice a trouvé le ton juste.