Va-t'en, va-t'en, c'est mieux pour tout le monde

Représentant libraire, vagabond placier, itinérant de la littérature, Christophe Grossi relate ses rencontres, brèves le plus souvent, avec les libraires, une espèce aux diverses coutumes. Ces gens n’ont pas tous les mêmes horaires, ne partagent pas tous la même éthique, ne se plient pas tous aux mêmes contraintes. Ils passent. Comme les lieux, accrochés aux titres des chapitres, villes moyennes, villes importantes, Lyon, Troyes, Caen, Montauban, Toulouse, Besançon, Paris, tant d’autres encore. Chapitres intitulés «Dérive intempestive» ou «Virée». Belles rencontres, rencontres pourries, rendez-vous ratés, de tout.

Commentaires

lu d'une traite, impression d'une vie épuisante qui glisse sans réelle retenue. Quelques illusions. Des éphémères beautés. J'ai aimé les photos qui ponctuent la lecture.