Tous les âges me diront bienheureuse (2017)

Emmanuelle Caron

Qui est Ilona Serginski  ? Qui est cette vieille femme, que sa petite fille, Eva, croit si bien connaître, et qui vit recluse dans une maison de retraite bretonne  ? Aux portes de la mort, Ilona se met à parler une langue inconnue et réclame un prêtre pour confesser les crimes d’une existence dont il apparaît soudain que personne n’a démêlé les secrets. D’où vient-elle vraiment, quelle est son histoire  ?
Pour y répondre, il faudra plonger dans les replis de la tragédie russe et soviétique, et suivre la lignée d’Ilona, depuis les remous de la guerre civile en 1917, jusqu’à aujourd’hui.
Traversant tous les âges, Ilona sera tour à tour la fille adorée d’un assassin, l’idole prostituée d’un ogre mafieux et la mère sacrifiée d’une enfant trop brillante. Ce premier roman dévoile le destin d’une femme, emblème de son siècle passionné et violent.

  • - Année de publication : 2017
  • - Pages : 272
  • - Éditeur : Grasset
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Emmanuelle Caron :

Emmanuelle Caron est née en 1975 à Paris. Agrégée de Lettres, elle enseigne la littérature et le théâtre dans un lycée international de Montréal. Ses poèmes sont parus aux éditions du Noroit, et quatre romans jeunesse à l’École des Loisirs. Tous les âges me diront bienheureuse est son premier roman.

La maison d'édition :

Grasset :

Bernard Grasset fonde les Éditions Nouvelles en 1907 et publie plusieurs livres, souvent à compte d'auteur, comme le premier livre d'un certain Marcel Proust : Du côté de chez Swann. Installé rue des Saints Pères, les Éditions Grasset y sont toujours. C'est à lui que l'on doit la publicité littéraire, l'envoi…

-|5
0 avis
0 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*