Quelques heures cruciales dans le dojo du président de la Grande Russie (2016)

Fogel Macha

Tout est puissance, tout est faux : qui pourrait succéder à l’actuel président de la Grande Russie, avant qu’on ne le trahisse ? Au faîte de sa puissance, l’autocrate qui adore communiquer sur ses dispositions sportives, se replie souvent dans son dojo… Il y médite sur le pouvoir que l’on conquiert et qui se perd, il consulte, il se fait communiquer des noms de remplaçants ou réfléchit sur une dynastie à créer. Même sa pratique du judo est un trompe-l’œil : en fait, c’est un champion de sambo, un sport de combat où tous les coups sont permis. Inventé par les bolcheviks, ce sport brutal éveilla la méfiance de Staline, qui fit assassiner son créateur. Seuls les espions du KGB (dont l’actuel président) eurent le droit de se transmettre toutes les clés de ce sport implacable. Dans ces heures cruciales du déclin, quelles ressources trouvera le président de la Grande Russie du XXIe siècle dans le sambo pour sortir de scène ? Dans un texte remarquable et documenté, Macha Fogel campe la comédie grandiose du pouvoir.

  • - Année de publication : 2016
  • - Pages : 117
  • - Éditeur : Lemieux Éditeur
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Fogel Macha :

Macha Fogel (1983), diplômée de Sciences Po Paris, est journaliste (Ripostes avec Serge Moati, correspondante à Moscou pour Radio France et iTélé, Le Monde des religions).

Crédit photo : Gérard Cambon pour Lemieux Éditeur

La maison d'édition :

Lemieux Éditeur :

Née en janvier 2015, Lemieux Éditeur s’inscrit dans une période historique, terrible et passionnante à la fois : un vieux monde à l’agonie qui bouge encore, un monde nouveau encore très brouillon. Manquent cruellement les cartographes, les éclaireurs, les vigies... À raison d’une trentaine d’ouvrages par an, essentiellement des essais,…

4|5
3 avis
4 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Adrien
    14 novembre 2016

    passer un peu plus d’une heure dans l’esprit du président russe, voilà comment résumer ce roman en une seule phrase. Le portrait d’un homme avec ses modèles, ses ambitions, ses peurs, ses souvenirs. Un homme pragmatique, empreint de culture japonaise, il représente l’essence du judo dans sa manière de gouverner. « Utiliser la force de la façon la plus judicieuse en fonction du contexte ». A mon avis le meilleur premier roman que j’ai pu lire en ce début de saison. Servi par un style simple, franc, efficace. Qui correspond parfaitement au président de la Grande Russie. GROS COUP DE COEUR.

    • Jean-Luc
      14 novembre 2016

      je ne me suis pas passionné par la lecture de ce roman. Trop de noms, trop complexe, peu enthousiasmant. Je suis arrivé péniblement à la fin de celui-ci. Ouf !

  • D.ma
    29 décembre 2016

    Comment se maintenir au pouvoir ? Comment le transmettre? Une écriture riche et dense... même si je comprends bien le rapport avec le judo et le sambo le début du roman m' apparu un peu ...lent ? Mais ensuite j'ai lu avec un grand plaisir.

  • ANDRIEUDECOSTER
    10 février 2017

    Ce roman m'a laissé indécis, car j'ai eu du mal à saisir le rythme du livre et de l'histoire, surement à cause des retours dans le temps mal indiqués. En le lisant, j'ai appris certaines choses mais pas de la manière dont je l'espérais : les informations nous sont données sans de véritables ornements qui nous feraient lire une histoire...