Les peaux rouges (2017)

Emmanuel Brault

« Ce matin, je sors, plutôt pressé, et j’ai pas fait trente mètres, que paf… une rouge avec sa marmaille me rentre dedans au coin de la rue. Elle se casse la figure et me gueule dessus. Elle me dit que je l’ai fait exprès, que c’est une agression. En temps normal, on se serait excusés, j’aurais fait mon sourire de faux cul et tout serait rentré dans l’ordre. Mais non, je trouve rien de mieux que de lui cracher : “fais pas chier sale rougeaude” et manque de pot, une passante qui arrive derrière moi a tout entendu. C’était puni par la loi du genre super sévère depuis les événements, à égalité avec viol de gamin ou presque. On était à trente mètres de chez moi, ils m’ont facilement retrouvé. Et là mes amis, mes problèmes ont commencé, et des vrais comme on n’en fait plus. »
Amédée Gourd est raciste. Il pense comme il parle. Mal.
La société entreprend de le rééduquer.
Grinçant par son sujet, ce roman tendre et loufoque met en scène un antihéros comme on en voit si peu dans les livres, et si souvent dans la vie.
Une histoire d’amours ratées mais de haine réussie.
Une fable humaine, trop humaine.

  • - Année de publication : 2017
  • - Pages : 198
  • - Éditeur : Grasset
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Emmanuel Brault :

Emmanuel Brault est né en 1976.

La maison d'édition :

Grasset :

Bernard Grasset fonde les Éditions Nouvelles en 1907 et publie plusieurs livres, souvent à compte d'auteur, comme le premier livre d'un certain Marcel Proust : Du côté de chez Swann. Installé rue des Saints Pères, les Éditions Grasset y sont toujours. C'est à lui que l'on doit la publicité littéraire, l'envoi…

4|5
2 avis
3 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Colette
    27 décembre 2017

    Un livre très fort sur une race d’individu qui se sent exclu de la société, qui ne comprend pas le monde actuel et se replie sur lui-même. Ca fait vraiment réfléchir sur nos jugements moraux hâtifs et en plus c’est comique et terriblement humain.

  • Colette
    27 décembre 2017

    une bonne surprise

  • Madame d'Ora
    31 janvier 2018

    Le livre de Emmanuel Brault est vraiment intéressant pour plusieurs raisons. Le sujet qu’il aborde est très difficile, surtout pour un premier roman, mais il a eu l'habileté de le traiter avec génie et de transformer quelque chose qui aurait pu être « politiquement incorrect » en une réflexion profonde et intime sur la personnalité du protagoniste. Il décrit la vie de d’Amédée Gourd avec simplicité et intensité, en analysant ses pulsions les plus cachées, son racisme qu’il ne peut s’empêcher de montrer même dans son amour pour sa femme. Dans le livre il y a des moments très touchants qui décrivent l’introspection d'Amédée en lui-même et le parcours difficile qu’il est en train de faire pour devenir un homme différent. J’ai trouvé ce livre très intéressant, surtout après avoir vu les interviews de l’écrivain. Il a argumenté son choix de traiter ce sujet difficile avec sobriété et sans les préjugés. Ses efforts ont porté leurs fruits. Bravo !