Le Monde sensible (2016)

Gendrot Nathalie

Delphine navigue sur les océans et rencontre des monstres marins. Elle fait des équations, des calculs, établit des courbes. Elle croise une femme en robe couleur de Soleil et une femme en robe couleur de Nuit. Toutes deux sont en réalité les infirmières qui se relaient à son chevet. Les chiffres, eux, désignent les variations de la douleur. Et la navigation commence quand la morphine coule dans ses veines. Car Delphine est hospitalisée à la suite d’un accident. Et Morphée est devenu le centre de ses désirs et de ses rêves. Le Monde sensible raconte ce voyage intérieur. Il n’est pas certain que la narratrice souhaite en revenir.

  • - Année de publication : 2016
  • - Pages : 192
  • - Éditeur : L'Olivier
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Gendrot Nathalie :
Nathalie Gendrot est née en 1981. Elle est assistante à la mise en scène dans le milieu lyrique international.
Crédit photo : Patrice Normand

La maison d'édition :

L'Olivier :

Les Éditions de l'Olivier sont une maison d'édition créée par Olivier Cohen en 1991 après que les dirigeants du Seuil lui propose de devenir leur associé pour créer une nouvelle maison d'édition. Catalogue cosmopolite qui regroupe aussi bien la littérature française qu'étrangère, Olivier Cohen recherche le dépaysement qui, selon, « fait…

3|5
2 avis
2 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Adrien
    8 novembre 2016

    On plonge dans le monde onirique de Delphine qui est fait de songes, de musique et de rêves. Comme Delphine on se laisse bercer dans les bras de Morphée/morphine avec en toile de fond la peur de se réveiller et de devoir alors faire face à la douleur et aux conséquences bien réelles de l’accident. Un roman très agréable, beau et profond, léger et grave en même temps, servi par un style maîtrisé. Pour ma part un très bon roman.

  • D.ma
    29 décembre 2016

    Heureusement le roman est court. Oui c'est bien écrit et plutôt réaliste c'est effectivement la reconquête du corps après la douleur . Un pas de côté aux côtés des souffrants .