L’atelier (2018)

Manigne Sarah

Une séance de pose dans l’atelier d’un peintre est toujours un moment singulier. Pour l’artiste comme pour son modèle. C’est ce que va découvrir Odile, le jour où elle pose pour son père. Odile n’est plus une enfant, pourtant c’est la première fois que son père célèbre décide de faire son portrait. Peut-être est-ce aussi la première fois que le père et la fille se trouvent enfin face à face…

Tiraillée entre un père artiste tourmenté et une mère à la personnalité flamboyante, Odile a eu une enfance solitaire. Confiée aux soins d’une gouvernante, d’un grand-père âgé ou d’un pensionnat, elle n’a jamais reçu de tendresse. Sa mère – Elena, Eda, Educhka – a négligé sa fille : elle était avant tout la muse de son mari et ne travaillait qu’à sa gloire… (à l’image du couple mythique formé par Gala et Paul Éluard).

Comment vivre dans l’ombre d’un grand artiste, s’affranchir de son aura, et trouver sa propre voie, c’est ce que nous raconte Sarah Manigne, qui nous invite à pénétrer avec elle dans le secret de l’atelier du peintre.

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 104
  • - Éditeur : 4th Estate
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Manigne Sarah :

Sarah Manigne est née à Paris en 1976. Après s’être consacrée à la production audiovisuelle, elle travaille aujourd’hui dans une école de cinéma. L’atelier est son premier roman.

crédit photo : Francesca Mantovani

La maison d'édition :

4th Estate :

Founded in Notting Hill in 1984 on a shoestring budget and acquired by HarperCollins in 2000, 4th Estate is one of the most innovative imprints in the publishing industry, with a reputation for producing critically acclaimed and beautifully designed titles. We made history by publishing Hilary Mantel‘s Booker Prize-winning novels Wolf Hall and Bring Up…

4|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • D.ma
    4 octobre 2018

    Un bien joli roman ciselé ou plutôt peint avec force et délicatesse. Odile semble née du hasard entre un père artiste peintre et une mère , Eduschka ,fantasque et bien peu aimante. L’enfance de la petite fille est faite d’effacement (s) et de quête d’affection. Odile peindra juqu’à l’epuisement. J’ai été séduite par l’ecriture Et l’histoire