Des ailes au loin (2018)

Hilal Jadd

De 1930 aux années 2000, de Haïfa à Genève, de mère en fille, quatre femmes libano-palestiniennes tenaces, déterminées, attachantes, nous racontent la panique des départs dus à la guerre et leur exigence de liberté. Les palpitations du Moyen-Orient du XXe siècle irriguent le récit de leurs vies. Naïma est mariée à douze ans ; Ema, étudiante hippie, se retrouve embarquée en pleine guerre civile ; Dara, jeune fille sage, fugue pour retrouver le Liban de ses origines ; quant à la petite Lila, elle peine à trouver sa place dans cette famille nomade et tourbillonnante… Toutes, face à l’Histoire qui se répète et à la violence des hommes, cultivent la vitalité renouvelée qui leur permet de se reconstruire ailleurs.

Dans ce premier roman dynamique, où même les drames se prêtent à l’humour, Naïma, Ema, Dara et Lila, au plus près de nous, témoignent de l’exil comme d’une aspiration à exister.

  • - Année de publication : 2018
  • - Pages : 216
  • - Éditeur : Elyzad
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Hilal Jadd :

<p style= »text-align: justify; »>D’origine libano-palestinienne, Jadd Hilal est né en 1987 dans les environs de Genève. Il a suivi des études de lettres et de littérature anglophone en France, puis a vécu en Ecosse et en Suisse. Il réside aujourd’hui à Lyon, où il est professeur de lettres, chercheur et chroniqueur pour Radio Nova Lyon. Des ailes au loin est son premier roman.</p>

La maison d'édition :

Elyzad :

Nées à Tunis en 2005, les éditions Elyzad publient des textes littéraires en langue française, apportant un soin particulier à la qualité de l’écriture. Regards posés sur la société arabe, écritures nomades habitées par l’ailleurs, du Japon aux Balkans, les éditions Elyzad se veulent un espace de rencontres, de découvertes…

4|5
1 avis
4 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • D.ma
    4 octobre 2018

    Cette saga de femmes d’Haifa à Genève en passant par le Liban de 1930 à nos jours est vraiment intéressante. De très beaux portraits de femmes qui se construisent et se libèrent dans un monde masculin et guerrier. Cette polyphonie tient d’un bout à l’autre et j’en conseille la lecture à tous et toutes.

  • Fabrizio Di Majo Groupe Esprit livre - Torino
    7 novembre 2018

    Quatre générations de femmes d’origine palestinienne mais liées au Liban, pleines de dignité, de courage, d’intelligence, et trois générations d’hommes violents, égoistes, qui prétendent être les chefs de leurs familles sans en avoir les qualités nécessaires. Je pense que le message de l’auteur est bien celui-ci: s’il y a un espoir pour le Moyen Orient, il repose sur les épaules des femmes, et des quelques hommes qui seront disposés à les suivre.

  • Giuseppa Maria
    24 novembre 2018

    Le regard au féminin, de quatre femmes libano-palestiniennes, entre elles liées, générations qui aspirent à vivre et à voler loin en voyant aussi dans les avions qui décrochent bombes oiseaux de liberté. Sur le fond le Liban, toujours en guerre, avec ce sens de précarité et de peur qu'il traverse et il leur transforme les vies et aussi l'amour et les rapports les plus intimes. Une analyse délicate et impitoyable à un temps de l'exil et de la déchirure entre nostalgie et envie de fuite. Celui-ci est un roman premier, avec une écriture incisive, délicate, légère, distribuée en brefs chapitres avec des noms de femme. Une sorte de journal croisé au féminin: quatre voix qui, de mère en fille, racontent leur exil, depuis les ans Trente du Neuf-cents à la fin du siècle avec la reprise dans le Deux-mille de la guerre. Dessine un Pays en guerre perpétuelle, que "il habitue à la peur et à la précarité . De la Palestine où Naïma est née jusqu’aux alentours de Genève où Lila grandit, l’histoire de femmes qui se racontent entre mariages combinés et recherche d’émancipation. Un roman qui met en évidence la difficulté de vivre entre deux pays différents, entre le monde arabe et l’européen et les contradictions du Liban. Plus fort que tout il reste la vie qui se propage et dans la maternité ces femmes ne se rendent pas et elles continuent à éduquer à ne jeter jamais l'éponge, sans se faire écraser de la tragédie qui les entoure.

  • Patrizia
    4 décembre 2018

    DES AILES AU LOIN Jadd Hilal À ma grande surprise, un roman centré sur l’histoire familiale de quatre femmes écrit par un homme! À mon avis un livre intéressant, bien écrit, où l’on doit un peu s’orienter dans les histoires personnelles de Naima, Ema, Dara et Lila qui se mêlent tout au long du récit. Le fil rouge qui lie les grands-mères, les mères et les petites-filles est l’amour-haine qu’elles ressentent pour l’univers Moyen-Oriental, à partir de ses règles sociales aux paysages aimés, à l’expérience de l’exil et de la guerre. Une destinée que les ressemble bien qu’elles soient de quatre différentes générations. Mais surtout, toutes les quatre, garderont secrètement dans leur esprit l’amour et la nostalgie pour leur Pays d’origine. Patrizia - Groupe Esprit livre Torino