Ces rêves qu’on piétine (2017)

Sébastien Spitzer

Avril 1945. Magda Goebbels et ses six enfants descendent les escaliers du Führerbunker. Incarnation aryenne adulée du peuple et de son Führer, Magda s’est façonné un personnage à la mesure de ses ambitions. Elle a tout fait pour effacer l’ancienne Magda, fille adoptive chérie de Richard Friedländer, commerçant, allemand et Juif.

Au même moment, à plusieurs kilomètres, les Alliés progressent. Quelques rescapés des camps tentent d’échapper à l’enfer. Parmi eux, Ava trois ans, enfant du KZ-Bordell. Muette, orpheline et apatride, elle se raccroche à un rouleau de cuir. A l’intérieur, les lettres d’un père, raflé parmi les premiers, à sa fille ; les lettres de Richard Friedländer à une certaine… Magda. Ava est la dépositaire de cette tragique mémoire, l’ultime passeuse de la vérité de cet homme condamné par le silence de sa fille.

Tandis que Magda s’enfonce dans l’abîme de la folie nazie, Ava, miraculée de l’horreur, tente d’échapper à son destin.

  • - Année de publication : 2017
  • - Pages : 310
  • - Éditeur : l'Observatoire
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

Sébastien Spitzer :

Sébastien Spitzer est journaliste indépendant. Il a publié plusieurs livres d’enquête sur l’Iran, les Etats-Unis et le terrorisme international. Il vit à Paris.

La maison d'édition :

l'Observatoire :

Maison d'édition généraliste, les Éditions de l'Observatoire ont pour ambition de publier des livres témoins de notre société. En accueillant essais, documents, romans français et étrangers, notre catalogue se veut un espace privilégié de réflexion dans un monde qui s'accélère. Parce qu'elles croient au livre, à son pouvoir et à…

-|5
0 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Brigitte Wallon
    22 novembre 2017

    Dans l'ombre de l'effrayante Magda GOEBBELS il y a son Père qu'elle laisse mourir, pendant qu'elle joue son rôle de première dame du Reich. Face au destin glaçant de cette femme qui sacrifie ses propres enfants, une petite fille Ava survit à l'horreur des camps, et parvient à transmettre les témoignages de ceux qui n'auront pas sa chance. L'auteur alterne entre l'histoire de personnages réels et celle des héros de son roman avec une écriture émouvante, précise, faisant de "ces rêves qu'on piétine" un récit passionnant. A la fin de son livre Sébastien SPITZER, dans ses remerciements espère qu'il écrira d'autres romans, en ce qui me concerne je vais attendre avec impatience le prochain. Brigitte