Almería (2017)

DUBOUCLEZ Olivier

Ne dit-on pas que le Sud de l’Espagne porte un cœur battant incrusté dans sa terre ? Je le sens là, au-dessous de moi, qui se contracte et, dans un spasme, expulse tout le contenu de ses réserves de sang jusqu’aux confins du territoire – en direction de Gijón et Vigo, à l’ouest aussi, vers Badajoz ou, plus au sud, jusqu’aux marais salants d’Isla Cristina. Il faut voir comment le sang circule, fend la plaine, dévore la Mancha, éparpille les barrières du littoral qui avaient cru pouvoir en contenir l’effusion. Il faut voir comment la digue se rompt lorsque le cœur s’abandonne et que les mots, flottant au gré du vent, inondent cette région plus sèche qu’une mue de vipère.
O. D.

  • - Année de publication : 2017
  • - Pages : 263
  • - Éditeur : Actes Sud
  • - Langue : Français

A propos de l'auteur :

DUBOUCLEZ Olivier :

Né à Besançon en 1978, Olivier Dubouclez enseigne la philosophie à l’université de Liège. Il a publié diverses études sur la philosophie moderne et le théâtre de Valère Novarina. Chez Actes Sud a déjà paru Histoire du basilic (« un endroit où aller », 2015), un récit malicieux et inclassable sur cette créature mythologique. Almería est son premier roman.

La maison d'édition :

Actes Sud :

Créées en 1978, dans un village de la vallée des Baux, par Hubert Nyssen et sa femme, Christine Le Boeuf, bientôt rejoints par les autres fondateurs, Françoise Nyssen, Bertrand Py, Jean-Paul Capitani, les éditions Actes Sud développent une politique éditoriale généraliste. Très vite, elles se sont distinguées non seulement par leur…

5|5
1 avis
1 Commentaires
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • D.ma
    8 septembre 2017

    Un roman dont les images et les sensations créées resteront quelque part en vous. Vous cheminerez dans les ruelles d'Almeria désertées dans la journée et grouillantes dès le soir tombé au côté du jeune garçon confronté à une fraternité pas facile et à la disparition de Madame Issambra ( personnage magnifique) sa grand mère. La montée du désir de l'adolescence pend des allures de fantastique. C'est une très belle écriture. À coup sûr un écrivain à decouvrir.